Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

Soutenance de thèse – Nan Jiang

17 septembre 2019 / 14:00 - 17:00

Plasticity of hippocampal synaptic transmission and intrinsic excitability in a mouse model of Alzheimer’s disease

Lieu : Neurocentre Magendie – Salle de conférences


Nan Jiang
Equipe « Circuits synaptiques de la mémoire »
Directeur de thèse : Thierry Amédée

Résumé

La maladie d’Azheimer (MA) est une pathologie neurodégénérative qui est liée dans ses stades précoces à un dysfonctionnement synaptique et une perte de synapses. De nombreuses données cliniques obtenues chez des patients mais également des données expérimentales obtenues sur des modèles murins de la MA montrent qu’il existe un dimorphisme sexuel s’exprimant par un dépôt de plaques amyloïdes supérieur et une apparition précoce de troubles mnésiques chez les souris femelles par rapport aux souris mâles.

Dans ce travail, nous avons étudié les altérations moléculaires et cellulaires de la MA ainsi que les déficits cognitifs associés chez la souris femelle APP/PS1, un modèle murin double transgénique de la MA. En parallèle nous avons étudié les altérations de la transmission et de la plasticité synaptique dans le stratum moleculare, une couche proche du gyrus dentelé (DG) en raison de la forte densité de plaques amyloïdes dans cette région de l’hippocampe.

Nous avons mis en évidence la présence de nombreuses plaques amyloïdes dans le DG en quantité supérieure chez les femelles âgées de 6 mois par rapport aux mâles du même âge ainsi qu’une forte activation des cellules gliales astrocytes et microglie. Ces altérations moléculaires et cellulaires s’accompagnent de déficits mnésiques hippocampo-dépendants (test du comportement de peur conditionné et test de la nouvelle localisation spatiale d’un objet) dès l’âge de 4 mois chez les femelles alors que les mâles ne présentent aucun déficit jusqu’à l’âge de 12 mois.

Nous avons alors étudié les propriétés électriques des neurones du gyrus dentelé  (DG), la transmission et la plasticité de la synapse voie perforante – neurones du gyrus dentelé (synapse PP-DG) chez la souris femelle âgée de 6 mois en comparant les deux génotypes APP/PS1 vs sauvage.

Les neurones du DG présentent deux populations distinctes en terme de résistance d’entrée et de patron de décharge de potentiels d’action (PAs). A l’inverse, le potentiel membranaire de repos, la résistance d’entrée, le seuil d’activation et l’amplitude du potentiel d’action ne sont pas modifiés chez la souris APP/PS1 vs la souris sauvage. La fréquence de décharge des potentiels d’action est augmentée chez la souris APP/PS1 sans que la probabilité de décharge en fonction de la pente du pied du potentiel d’action (courbe E-S) soit différente entre la souris APP/PS1 et la souris sauvage. La transmission basale à la synapse PP-DG est modifiée chez la souris APP/PS1 vs la souris sauvage sans altérations du ratio AMPA/NMDA ni de l’index de rectification AMPA. La fréquence des courants miniatures NMDA est augmentée dans les neurones DG de la souris APP/PS1 vs la souris sauvage ce qui suggère le démasquage de synapses silencieuses qui n’expriment peu ou pas de récepteurs AMPA. La potentialisation à long terme (PLT) de l’amplitude des potentiels d’action synchrone est diminuée d’environ 50% chez la souris APP/PS1. La diminution de la PLT observée chez la souris APP/PS1 est en partie liée à des altérations des propriétés intrinsèques des neurones du DG comme le montre le déplacement des courbes E-S induit par la PLT qui traduit une augmentation d’excitabilité de la souris APP/PS1.

En conclusion nos résultats montrent un dimorphisme sexuel important avec un dépôt des plaques amyloïdes et une activation neuroinflammatoire des cellules gliales plus précoce chez la souris femelle vs mâle. En parallèle, des déficits importants de la mémoire hippocampale-dépendante sont observés ainsi que des altérations de la transmission et de la plasticité synaptique à la synapse voie perforante – neurones du gyrus dentelé, une synapse clé de l’intégration des informations mnésiques en provenance du cortex enthorhinal.

Publications

Nan Jiang, Junjun Wu, Tiandong Leng,Tao Yang, Yufan Zhou, Qian Jiang, Bin Wang, Youjia Hu, Yong-hua Ji, Roger P Simon, Xiang-ping Chu, Zhi-Gang Xiong and Xiang-ming Zha: Region specific contribution of ASIC2 to acidosis-and ischemia-induced neuronal injury, J Cereb Blood Flow Metab, 2017

Yan Huang,
Nan Jiang, Jun Li, Yong-hua Ji, Zhi-gang Xiong, Xiang-ming Zha: Two Aspects of ASIC Function: Synaptic Plasticity and Neuronal Injury. Neuropharmacology, 2015

Maingret V, Barthet G, Deforges S,
Jiang N, Mulle C, Amédée T: PGE2-EP3 signaling pathway impairs hippocampal presynaptic long-term plasticity in a mouse model of Alzheimer’s disease, Neurobiol Aging, 2017

Hongyan Zhu, Yuxiao Zhao, Hao Wu,
Nan Jiang, Ziyi Wang, Weide Lin, Jiahui Jin, Yonghua Ji: Remarkable alterations of Nav1.6 in reactive astrogliosis during epileptogenesis, Scientific Reports, 2016

Jury

Mme Valérie Fénelon, Université de Bordeaux Présidente
Mme Claire Rampon, Directrice de Recherche CNRS Rapporteure
Mme Corinne Beurrier ,Chargée de Recherche CNRS Rapporteure
Mr Thierry Amédée, Directeur de Recherche CNRS Directeur de thèse

Prochainement

Pour la communauté scientifique


Pour tous

> Tous les événements

Pour ne rien manquer !

Détails

Date :
17 septembre 2019
Heure :
14:00 - 17:00
Catégorie d’Évènement: