#

Daniel Jercog lauréat de l’appel « Les grandes avancées en Biologie »

Daniel Jercog
Daniel Jercog

Daniel Jercog, post-doctorant dans l’équipe de Cyril Herry (« Circuit neuronaux des apprentissages associatifs « ) au Neurocentre Magendie, est l’un des six lauréats 2022 de l’appel à candidature « Les grandes avancées en Biologie » de l’Académie des Sciences. Félicitations !

Il présentera son travail de recherche le mardi 28 juin à l’Académie des sciences, lors d’une séance publique introduite par Pascale COSSART (Académie des sciences, Institut Pasteur) et Daniel CHOQUET (Académie des sciences, Institut Interdisciplinaire de Neuroscience).

Voir le programme de la séance publique : https://www.academie-sciences.fr/pdf/conf/gas_2022.pdf

Travail de recherche

Travail de recherche de Daniel Jercog ayant valu l’attribution du prix :

Codage préfrontal et comportements d’évitements

Face à un danger potentiel, les mammifères présentent un ensemble de réponses défensives, notamment une réponse comportementale d’évitement qui est fondamentale à leur survie. Cependant, un évitement excessif en l’absence de menace réelle est un marqueur des pathologies liées à l’anxiété. Bien que le cortex préfrontal médian ainsi que l’amygdale jouent un rôle clef dans les comportements d’évitements, les mécanismes neurobiologiques sous-jacents sont encore largement inconnus. Au cours de ce projet, nous avons tout d’abord entrainé des souris à présenter une réponse d’évitement en réponse à un stimulus sonore prédictif d’une stimulation électrique aversive. Nous avons par la suite enregistré l’activité de populations neuronales du cortex préfrontal au cours de la tâche comportementale et effectué des inactivations pharmacologiques et optogénétiques du cortex préfrontal médian et de l’amygdale. Nos données indiquent premièrement que la représentation neuronale du danger au sein du cortex préfrontal nécessite l’intégrité fonctionnelle de l’amygdale. De plus, nos données révèlent que le cortex préfrontal est nécessaire à l’encodage de l’action d’évitement à venir. L’ensemble de ces données indique que les informations relatives à un danger ainsi que la planification de l’action à venir sont représentées de façon dynamique au sein du cortex préfrontal médian permettant ainsi de contrôler l’évolution temporelle du comportement d’évitement.

JERCOG* D, WINKE* N, SUNG K, FERNANDEZ M M, FRANCIONI C, RAJOT D, COURTIN J, CHAUDUN F, JERCOG P E, VALERIO S, HERRY C. Dynamical prefrontal population coding during defensive behaviours.
(2021) Nature 595, 690–694

*Co-premiers auteurs

Cette publication avait fait l’objet d’un commentaire sur notre site web et d’une vidéo en août 2021 :

https://www.bordeaux-neurocampus.fr/daniel-jercog-and-cyril-herry-in-nature/

A propos de l’appel

En 2022, « Les Grandes Avancées Françaises en Biologie » (prix dotés par la Fondation Mergier Bourdeix) de l’Académie des sciences récompensent six jeunes chercheurs, auteurs d’avancées scientifiques majeures en biologie en 2021 ou 2022.

Lors de cette séance publique exceptionnelle dans la Grande salle des séances de l’Institut de France, les lauréats, présentés par leurs directeurs de recherche, présenteront les travaux qui leur ont valu l’attribution du prix.

https://www.academie-sciences.fr/

 

 

24/06/22