#

Trois questions à Béatrice Tessier

Béatrice Tessier est ingénieure dans l’équipe d’Olivier Thoumine à l’IINS. Investie sur les questions environnementales, notamment au sein du groupe Action du collectif “Action Climat Environnement” du Campus Carreire, elle a répondu à l’appel à projets “Développement Durable” lancé par Bordeaux Neurocampus. Son projet a été validé par le conseil de département lors de la séance du 13 mars 2021.

Votre projet concerne le recyclage de mégots, pouvez-vous nous en dire plus ? 

Le mégot jeté au sol, c’est un enjeu écologique majeur car il n’est pas biodégradable, et les fumeurs qui les jettent par terre ne le réalisent pas forcément. Un mégot par terre qui finit ensuite dans le caniveau, c’est 500 litres d‘eau pollués…

Grâce à l’investissement de Bordeaux Neurocampus, nous allons installer d’ici juillet 2 gros cendriers, appelés « boîtes à clopes », pour sensibiliser les fumeurs de manière ludique, devant le Centre Broca et devant le Neurocentre Magendie, à deux endroits où les fumeurs se regroupent le plus. C’est une première étape test à l’échelle de nos deux bâtiments.

Caractéristiques et avantages de la Boîte à clopes.

Le département prend également en charge le recyclage des mégots de ces 2 boîtes à clopes mais également ceux collectés au centre Broca, dans les cendriers présents sur les terrasses de l’IMN et de l’IINS. Nous avons déjà commencé la récolte des mégots. Des autocollants seront apposés pour signaler que le mégot ne finira pas avec les autres déchets… et qu’un cendrier n’est pas une poubelle pour les gobelets !

Le coût de cette opération inclut la possibilité d’envoyer 5 cartons de mégots à l’association Tree6clope, en charge du recyclage. Ils luttent spécifiquement contre la pollution causée par les mégots jetés au sol. L’association est basée à Biarritz, elle est notamment soutenue par la région Nouvelle-Aquitaine.

Que deviennent les mégots collectés ?

Nous envoyons les mégots à Tree6clope dans des cartons fournis par eux-mêmes. Il y a donc, de notre côté, la logistique : il faut stocker les mégots, et il faut des personnes pour vider les cendriers. Les volontaires sont les bienvenus !

Puis l’association a deux options pour les traiter : soit, après tri et dépollution, la transformation en objets plastiques, soit la valorisation énergétique. Dans ce dernier cas, ils sont incinérés dans des unités de valorisation énergétique et transformés en source d’électricité ou de chauffage.

Quelles autres actions avez-vous mises en place ? 

J’avais mis en place le recyclage des bouteilles plastique (eau, sodas,…) au Centre Broca via l’association Yoyo mais malheureusement, ils ont interrompu leur activité à Bordeaux (temporairement j’espère). Mais l’université a installé début juin des poubelles spécifiques pour le tri des bouteilles en plastique et des canettes en métal dans l’espace restauration du Centre Broca…

Nous venons aussi de créer un groupe “Développement durable” à l’IINS… il y une prise de conscience certaine mais avec un tel collectif à taille humaine nous allons pouvoir agir plus concrètement. Je l’espère fortement !

En savoir plus

Cycle du recyclage et boîte à clopes (pdf)

Association Tree6clope : sur Facebook

15/06/21