Brain Nutrient Sensing and Cognitive Trajectory from Development to Aging (NutriMind)
Nutrimind

Nutrineuro

See the english version

L’objectif général de l’équipe NutriMind est de comprendre comment les molécules d’origine alimentaire (nutriments, micronutriments, molécules odorantes, métabolites bioactifs du microbiote intestinal) influencent les interactions neuro-immunes et les réseaux neuronaux, la cognition, les comportements émotionnels et alimentaires. Pour comprendre comment la détection des nutriments dans le cerveau influence le fonctionnement du cerveau, nous développons des approches translationnelles et intégratives in vitro (neurones et microglie humains et murins dérivés d’iPSC), in/ex vivo (comportement, électrophysiologie, imagerie, approches cellulaires et moléculaires dans des modèles de souris nutritionnelles et transgéniques) ainsi que dans des cohortes humaines (complément alimentaire, cognition, approches moléculaires et cellulaires). Ces connaissances visent à développer des stratégies nutritionnelles basées sur les nutriments pour prévenir et/ou retarder le déclin cognitif dans une stratégie de nutrition personnalisée. Nos principaux objectifs sont de comprendre :

1) les mécanismes moléculaires et cellulaires sous-jacents à l’effet comportemental des acides gras polyinsaturés (AGPI) et de leurs métabolites (oxylipines, éthanolamides), de la vitamine A, des polyphénols, du fructose, des molécules alimentaires odorantes, des métabolites dérivés du microbiote et des molécules alimentaires complexes

2) les mécanismes neurobiologiques des comportements alimentaires altérés dans le contexte d’une alimentation déséquilibrée

3) les interactions neuro-immunes, le profil de la microglie et l’activité dans le cerveau en développement et vieillissant dans des conditions nutritionnelles contrôlées

4) les mécanismes neuroprotecteurs des molécules d’origine alimentaire sur le déclin cognitif dans des modèles précliniques

5) et de définir des stratégies nutritionnelles basées sur les molécules d’origine alimentaire pour prévenir/retarder le déclin cognitif lié à l’âge et les troubles neurodéveloppementaux chez l’homme

La découverte des mécanismes impliqués dans les effets néfastes ou protecteurs de la nutrition sur le développement et le vieillissement cérébral permettra : d’identifier de nouveaux biomarqueurs pour stratifier les sujets à risque de troubles neurodéveloppementaux ou de déclin cognitif ; définir de nouvelles stratégies nutritionnelles protectrice/correctrice dans une démarche de nutrition personnalisée; générer des données solides pour les recommandations alimentaires afin de promouvoir le développement optimal et le vieillissement sain du cerveau ; comprendre comment les nutriments/molécules odorantes contribuent à la régulation de la neurobiologie de la prise alimentaire.

Mots clés

Selected publications

Chef(s) d'équipe
Sophie Layé
INRAE


Xavier Fioramonti
INRAE



Membres de l'équipe


Xavier Fioramonti (Chef d'équipe)
Sophie Layé (Cheffe d'équipe)


Chercheurs, Praticiens hospitaliers...

Charlotte Madore-Delpech (Chercheuse)
Jean-Christophe Delpech (Chercheur)
Corinne Joffre (Chercheur)
David Jarriault (Chercheur)
Anabelle Redonnet (Enseignant-chercheur)
Véronique Pallet (Enseignant-chercheur)


Ingénieur(e)s, technicien(ne)s


Post-doctorant(s)


Doctorant(s)

Maud Martinat
Adeline Coursan
Marie Martin
Flore Marchaland
Ivan Marniquet