#

Le point sur l’accueil des étudiants internationaux

Source : www.u-bordeaux.fr

La crise sanitaire liée à la Covid-19 oblige l’université à revoir ses modalités d’accueil des étudiants internationaux. Le point avec Joanne Pagèze, vice-présidente en charge de l’internationalisation.

Quelle est la politique de l’université de Bordeaux pour l’accueil des étudiants internationaux pour la rentrée de septembre 2020 ?

Dans les conditions particulières actuelles, nous considérons que l’admission de candidats internationaux (hors Europe) en mobilité entrante individuelle ne peut être envisagée que si l’accès à distance à la formation dans son intégralité peut être garanti. L’objectif est de prendre en compte la situation des étudiants étrangers qui ne pourraient pas rejoindre nos campus à temps pour la rentrée ou qui arriveraient en décalé. Ils  doivent impérativement dans ce cas pouvoir suivre malgré tout la formation depuis leur pays, pour ne pas être pénalisés dans leur cursus.
Cette éventualité est donc indiquée aux candidats qui reçoivent un avis favorable. Ils sont libres de confirmer ou pas leur inscription, sous réserve de disposer dans leur pays d’origine des moyens numériques nécessaires (ordinateur, connexion suffisante…) pour suivre la formation dans les conditions à distance qui leur sont précisées par avance, par mesure de précaution.

Cela signifie concrètement que les formations que nos composantes ne peuvent pas proposer intégralement à distance n’admettront malheureusement pas de candidats internationaux hors-Europe pour l’année 2020-2021, à l’exception de quelques cursus spécifiques, fortement orientés sur l’accueil d’étudiants internationaux et qui, après mise en garde, proposent des ajustements pour pallier à ces éventuels retards (voir la section sur les options proposées ci-dessous et conditions précises sur les sites des composantes de formation).

Et ce malgré l’ouverture des frontières ?

Effectivement les frontières françaises rouvrent et le Président de la République a annoncé que les demandes de visas étudiants seraient prioritaires.

Néanmoins la crise de ces derniers mois a été marquée par l’incertitude, nous l’avons tous constaté. Nous sommes donc partis du principe que ces incertitudes notamment en matière de conditions de déplacements dans les prochains mois risque d’accentuer les difficultés ordinaires pour l’obtention de visa, les liaisons aériennes ou encore pour l’accès au logement, entraînant des retards voire des abandons des projets de mobilités étudiantes, malgré les annonces du gouvernement.

Comment va se passer la rentrée pour les internationaux (hors Europe) admis à la rentrée 2020 ?

Les étudiants internationaux admis suivent la formation comme les étudiants français, c’est-à-dire  selon les mêmes modalités hybrides, mixant enseignements en présentiel (dans le respect des consignes sanitaires) et formation à distance. Ces modalités, dont tous les étudiants admis ont été informés, dépendent des cursus et des facultés.

Les étudiants internationaux admis dans nos formations doivent toutefois se préparer à la possibilité d’une arrivée tardive à Bordeaux voire même sur le campus, par exemple si des quarantaines préventives devaient être remises en place. Pour cette raison ils doivent s’assurer de disposer d’un bon équipement informatique et d’une connexion internet fiable qui leur permettront de suivre les enseignements à distance, soit dans leur pays d’origine, soit dans leur logement à proximité des campus de l’université de Bordeaux (par exemple en cas de quarantaine ou de nouveau confinement).

Pour nos formations conventionnées ou labellisées (doubles diplômes, programmes Erasmus Mundus, master internationaux), les équipes pédagogiques bordelaises ont travaillé avec nos partenaires internationaux afin d’adapter et aménager ces cursus en concertation : réorganisation des calendriers de mobilité, adaptations en distanciel, mise en place de tutorat etc.). Ainsi certaines mobilités ont d’ores et déjà été décalées au second semestre par mesure de précaution.

Que conseillez-vous alors à ceux qui ne pourront pas suivre la formation qu’ils souhaitent ?

Nous comprenons bien sur la déception des candidats qui n’ont pas pu être admis cette année et regrettons nous-mêmes d’accueillir moins d’étudiants internationaux que d’habitude sur nos campus. Mais nous espérons qu’ils pourront à nouveau candidater l’année prochaine ; nous les invitons donc à décaler leur mobilité à Bordeaux à l’année prochaine quand c’est possible.

Je tiens à insister sur notre attachement  à la qualité de nos formations et à celle de l’accueil des étudiants internationaux, ainsi qu’à la réussite de tous nos étudiants. Nous déployons beaucoup d’efforts dans ce sens et sommes d’ailleurs fiers de l’obtention en 2020 du label « Bienvenue en France » qui reconnait la qualité de l’accueil et la vie étudiante à l’université de Bordeaux. Nous tenons à garantir ce niveau de qualité et ces conditions favorables à la réussite de toutes et de tous dans nos formations. Or le contexte actuel, qui nécessite que nous nous adaptions, ne permettrait pas de le garantir compte tenu de ces trop nombreuses incertitudes.

Notre université a une forte composante internationale et nous espérons pouvoir accueillir l’année prochaine autant d’étudiants internationaux que nous le faisons habituellement : ils sont chaque année plus de 6200 sur nos campus, tous niveaux et tous types de mobilité confondus !

24/07/20 // Category: At the University