#

Bordeaux Neurocampus : a department of the university of Bordeaux

Sorry, it’s in french.

A l’automne 2017, une réflexion impulsée par la présidence et menée par les directions des trois grands départements thématiques de l’université (Sciences humaines et sociales, Sciences et technologies et Sciences de la vie et de la santé) a fait naître une nouvelle structuration au plus près des communautés scientifique.

En 2018, le chantier de nouvelle structuration, porté par Philippe Moretto, vice-président Recherche (lire son interview de juin 2018 sur le site de l’Université), se poursuit. Une équipe projet rassemblant toutes les compétences nécessaires (pôles RIPI, PAS, RHDS, CVI, FA, PILPSE…), les équipes des trois départements et les préfiguratrices et préfigurateurs, – dont Nathalie Sans pour Bordeaux Neurocampus -, définissent les périmètres et les statuts de ce que l’on nomme alors des CIR (Composantes Internes de Recherche).

Le Conseil d’administration de l’Université, mercredi 12 décembre 2018, entérine la création de 11 départements de recherche, via la modification de l’annexe 3 de ses statuts concernant la liste des composantes de l’établissement. Bordeaux Neurocampus, qui est à cette époque une fédération de recherche (cf. chapitre « notre histoire ») intégrée au Département des Sciences de la Vie et de la Santé, va ainsi devenir l’un de ces 11 départements.

Durant les premiers mois de l’année 2019, finalisent l’installation des départements avec la constitution des conseils, la nouvelle définition des grands axes du projet scientifique, la préparation de la nomination des futures directions…

Le 29 mars a alors lieu le premier Conseil de département de Bordeaux Neurocampus. Celui-ci est composé de 28 membres (voir ci-dessous) qui siègent pour une durée de 4 ans : 14 enseignants-chercheurs, 7 BIATSS, 4 doctorants/Postdoctorants et 3 personnalités extérieures.

Le périmètre de notre département reste le même que celui de la fédération, avec pour composantes : l’IMN, l’IINS, l’INCIA, le Neurocentre Magendie, Nutrineuro, Sanpsy, l’équipe Neurophysiologie de la synapse auditive et le BIC.

Rôle et missions du département

Par cette nouvelle structuration, l’Université se retrouvera ainsi dotée de Départements de Recherche en mesure de :

  • Conduire une politique scientifique à l’échelle du domaine couvert
  • Porter des programmes/projets de recherche, inter-département, interdisciplinaires
  • Assurer une articulation efficace formation/recherche
  • Assurer une visibilité accrue de la science produite et de ses impacts

Et ayant pour missions de :

  • Contribuer à la définition de la politique de recherche de l’Université sur le périmètre couvert
  • Animer la dynamique de recherche
  • Coordonner les structures qu’elle regroupe dans la mise en œuvre de la politique de la recherche
  • Assurer la représentation des unités de recherche, des unités de service et des structures qu’elle regroupe et associer à cette coordination l’ensemble des parties prenantes de la recherche.

Ces Départements se veulent adaptés aux besoins des acteurs de la recherche, avec comme principes :

  • L’unité de recherche est la brique de construction de ces départements
  • Le département est un lieu d’échanges, de débats, pour susciter l’adhésion à des projets. Il est constitué de
    • Un comité des directeurs
    • Un conseil de département
  • Le département a une gestion responsable des moyens mis à sa disposition et se donne la capacité de mobiliser des ressources à la hauteur de son ambition (convention objectifs moyens).

Le Conseil de département

Il est constitué de :

  • Directrice : Nathalie Sans (DR INSERM, NCM)

    Nathalie Sans - Crédit : Sharpen
    Nathalie Sans, directrice du département
  • Marc Auriacombe (PUPH, Sanpsy)
  • Anna Brachet (CR CNRS, IINS)
  • Clémentine Bosch-Bouju (MCU, NutriNeuro)
  • Franck Burglen (IR CNRS, NCM)
  • Martine Cador (DR CNRS, INCIA)
  • Aline Desmedt (MCU UB, NCM)
  • Nadège Dubourdieu (TS UB, NCM)
  • Emilie Faggiani (Postdoc, IMN)
  • Xavier Fioramonti (CR INRA, NutriNeuro)
  • François Georges (DR CNRS, IMN)
  • Jean-Louis Guillou (PR UB, INCIA)
  • Laurent Groc (DR CNRS, IINS)
  • Cédric Lopez (IR UB, IINS)
  • Edith Lesburgueres (Postdoc, IINS)
  • Giovanni Marsicano (DR INSERM, NCM)
  • Frédérique Masmejean (IE CNRS, INCIA)
  • Theo Mille (PhD, INCIA)
  • Frédéric Naudet (IE CNRS, IMN)
  • Romuald Nargeot (MCU UB, INCIA)
  • Aude Panatier (CR NCM)
  • Christel Poujol (IR CNRS, BIC)
  • Sandrine Pouvreau (CR CNRS, IINS)
  • Alexandra Séré (ADT UB, NutriNeuro)
  • Christopher Stevens (PhD, NCM)
  • Nathalie Tzourio (DR CEA, IMN)                        

Personnalités extérieures

  • Hubert de Rochambeau (INRA)
  • Richard Salives (INSERM)
  • (CNRS) Pas encore nommée

En savoir plus sur les onze départements :

https://www.u-bordeaux.fr/Actualites/De-la-recherche/Les-directions-des-nouveaux-departements-de-recherche


Un peu d’histoire

Dès le 19ème siècle, les médecins bordelais se sont intéressés au cerveau et à ses maladies, notamment à l’hypnose et au langage. Jusqu’au milieu du 20ème siècle, on retrouve à Bordeaux des grands noms de la neurologie française qui s’attachent à relier la neuropsychiatrie et la médecine. Le centre Jean Abadie, inauguré en 1956, rassemble pour la première fois en France la recherche expérimentale et la recherche clinique. Dans les années 1960-1970, des unités de recherche CNRS, INSERM et universitaires sont créées par les neuroscientifiques Michel Bergouignan, Jean-Didier Vincent, Bernard Cardo et Michel Le Moal.

En 1994, le premier Institut Fédératif de Recherche dans le domaine du cerveau en France est créé à Bordeaux. Cette structure associe à l’époque les Universités de Bordeaux 1 et 2, l’INSERM, le CNRS, l’INRA, le CHU de Bordeaux et le CHS Charles Perrens. Au fil des ans elle changera de statut ou de nom (Institut des Neurosciences de Bordeaux, Bordeaux Neurosciences). pour devenir Bordeaux Neurocampus en 2015.

Cette fédération a été successivement dirigée par Michel Le Moal, Jean-François Dartigues, Dominique Poulain, Bernard Bioulac, Jean Marc Orgogozo et Christophe Mulle. C’est donc dorénavant Nathalie Sans, cheffe d’équipe au Neurocentre Magendie, qui dirige le département.

Pour lire toute l’histoire des neurosciences (texte de Michel Le Moal) : https://www.bordeaux-neurocampus.fr/le-cerveau-pour-tous/lhistoire-des-neurosciences-a-bordeaux/

 

16/07/19