#

Eva Ducourneau et al. dans Molecular Psychiatry

Une étude de l’équipe Desmedt en collaboration avec PV Piazza & Lundbeck Lab.

Commentaire

Cet article montre (en collaboration avec le laboratoire Lundbeck) qu’une molécule connue comme anti-psychotique, le brexpiprazole, traite la mémoire traumatique chez la souris: elle bloque l’hypermnésie émotionnelle du trauma tout en améliorant la mémoire du contexte traumatique (déficitaire chez les sujets TSPT*). La mémoire traumatique est donc normalisée ainsi que la plupart des altérations d’activité au sein du réseau hippocampo-amygdalien sous-jacent. De manière assez remarquable, le papier montre aussi que cette molécule est plus efficace que des molécules classiquement utilisées dans cette pathologie (Prazosin, Excitalopram, Diazepam). Ces données pré-cliniques indiquent que le brexpiprazole pourrait constituer un nouveau traitement pharmacologique du TSPT en normalisant la mémoire traumatique.

* Trouble de Stress Post-Traumatique

Référence

Ducourneau E.G., Guette C., Perrot D., Mondesir M., Mombereau C., Arnt J. Desmedt* A. and Piazza* P.V. Brexpiprazole blocks Posttraumatic stress disorder-like memory while promoting normal fear memory. Molecular Psychiatry. 2020 Aug 19.
*co-last authorship.
doi: 10.1038/s41380-020-0852-z

Premier auteur

Eva Ducourneau
Equipe Marighetto/Desmedt
(« Physiopathologie de la mémoire déclaratarive »)

Contact

A. Desmedt

Aline Desmedt
Equipe Marighetto/Desmedt
(« Physiopathologie de la mémoire déclarative »)


29/09/20 // Catégorie(s) : Nos publis commentées, Pour tous