#

Un excès de glutamate à l’origine de pathologies neurodégénératives

Le Monde

dans The Embo Journal  et le Monde / Science et Médecine / David Larousserie / 5 décembre 2018

Excessive tubulin polyglutamylation causes neurodegeneration and perturbs neuronal transport. Maria M Magiera, Satish Bodakuntla, Jakub Žiak, Sabrina Lacomme, Patricia Marques Sousa, Sophie Leboucher, Torben J Hausrat, Christophe Bosc, Annie Andrieux, Matthias Kneussel, Marc Landry, André Calas, Martin Balastik, Carsten Janke. The EMBO Journal Published online 12.11.2018 DOI:10.15252/embj.2018100440;


Sur le Monde abonné…

En recherche, il faut savoir être patient. Une découverte de 1990 en biologie moléculaire, qui semblait ne ­« servir » à rien, vient peut-être de trouver une « utilité », ouvrant des perspectives dans la compréhension, voire la guérison de certaines maladies neurodégénératives. Les chercheurs, qui ont publié deux articles dans The EMBO Journal le 12 novembre, ne prétendent pas soigner demain les maladies de Parkinson, Alzheimer ou Huntington, mais « avoir identifié un nouveau mécanisme de neurodégénérescence inattendu », résume Carsten Janke, chercheur à l’Institut ­Curie et coauteur des deux articles. L’un est issu de son équipe, l’autre est une collaboration entre son équipe, un réseau international de médecins, l’université Duke (Etats-Unis) et l’hôpital universitaire de Munich (Allemagne).

Les neurones qu’ils ont étudiés, chez la souris et chez l’homme, sont impliqués dans les fonctions motrices. Ces cellules très ramifiées sont souvent aussi très longues et servent à transférer des ­signaux nerveux. Pour ce faire, ­elles disposent de « rails » internes sur lesquels circulent des ­molécules servant de messagers.

…  lire la suite (Le Monde – édition abonnés)

05/12/18