Chargement Évènements

« Tous les Évènements

Soutenance de thèse – Sophie Gauthier

mardi 13 décembre / 14:00

Je défendrais ma thèse en anglais, le 13 décembre 2022, à 14h dans l’Lieu : Amphi Ellul a Pey Berland

Soutenance en anglais


Sophie Gauthier
Equipe (IMN)
Dir. de thèse : Nicolas Mallet

Titre

Spatio-temporal contribution of dopamine in the execution of goal-directed movement in rats (Contribution spatio-temporelle de la dopamine dans l’exécution de mouvements dirigés vers un but chez le rat)

Résumé

La capacité à produire des mouvements adaptés à notre environnement est cruciale dans notre vie quotidienne. Des années de recherche pour comprendre cette fonction capitale à notre survie ont ainsi placé la dopamine (DA) au centre des processus de sélection et d’exécution des mécanismes moteurs. Cette fonction capitale s’illustre dans la maladie de Parkinson (MP), où la mort des neurones dopaminergiques, induit des déficits moteurs marqués tels qu’une difficulté à initier les mouvements (akinésie) et leur ralentissement (bradykinésie). Cependant, les mécanismes neuronaux qui sous-tendent ses comportements moteurs ne sont pas totalement élucidés. Cette thèse a eu pour objectif de déterminer la contribution spatio-temporelle de la DA dans ces processus. Dans une première partie de mon projet, nous avons développé une tache motrice de type ‘reach-and-grasp’ et avons caractérisé la neurophysiologie de cette tâche. Nos résultats montrent que la réalisation optimale du mouvement dépendait de l’intégrité du cortex moteur et des structures de sortie des ganglions de la base. Cette étude a permis souligner le rôle clef du DLS dans la genèse des mouvements et questionne celui classiquement décrit du DMS (vs. du DLS) dans les mouvements dirigés vers un but. Dans la deuxième partie de ma thèse, nous avons étudié les conséquences du manque de DA sur l’exécution du mouvement. Pour cela, nous avons utilisé un modèle toxique de la MP via l’injection de 6-OHDA dans le striatum (STR) afin de caractériser le décours spatio-temporel de l’apparition des déficits moteurs. Les résultats de cette deuxième étude démontre la nécessité à court terme de la DA (à l’échelle de dizaine de minutes) et questionnent l’importance de la dynamique temporelle de la transmission dopaminergique dans le contrôle du mouvement en temps réel. En revanche, ils semblent indiquer un rôle de la DA dans le maintien d’une activité neuronale essentielle pour l’exécution correcte du mouvement à une échelle de temps plus lente. Aussi, nos résultats illustrent les capacités de résilience du DLS face à l’absence de DA. La compréhension de ces mécanismes nécessitera des études complémentaires, mais pourrait apporter des idées novatrices pour développer de nouvelles pistes thérapeutiques.

Mot-clés : Dopamine; Striatum; Comportement moteur; Maladie de Parkinson; Boucle cortico-ganglions de la base ; Imagerie calcique

Jury

– Dr. Catherine LE MOINE – Directrice de recherche, Bordeaux – Présidente
– Dr. Éric BURGUIERE – Directeur de recherche, Paris – Rapporteur
– Dr. Emmanuel VALJENT – Directeur de recherche, Montpellier – Rapporteur
– Dr. Clémentine BOSCH-BOUJU – Maitresse de conférence universitaire, Bordeaux – Membre invitée
– Dr. Nicolas MALLET – Chargé de recherche, Bordeaux – Directeur de thèse

Tous les événements

Voir la liste des événements à venir

Voir le calendrier

Notre newsletter

Pour ne rien manquer !

Détails

Date :
mardi 13 décembre
Heure :
14:00
Catégorie d’Évènement: