Cyril Dejean & Cyril Herry dans Biol Psychiatry

Circuits neuronaux impliqués dans l'expression et la récupération des réponses de peur: avancées récentes et potentielles stratégies thérapeutiques.

Le 6 juillet 2015


Neuronal Circuits for Fear Expression and Recovery: Recent Advances and Potential Therapeutic Strategies. Dejean C, Courtin J, Rozeske RR, Bonnet MC, Dousset V, Michelet T, Herry C. Biol Psychiatry. 2015 Mar 24. pii: S0006-3223(15)00255-3. doi: 10.1016/j.biopsych.2015.03.017. [Epub ahead of print] Review.

Cyril Herry: Team leader: Neuronal circuits of associative learning / Neurocentre Magendie / Inserm U 862


Cyril Herry : Au cours des dernières années, la compréhension des circuits et des mécanismes mis en jeu au cours des comportements de peur a représenté un challenge majeur notamment en raison des potentielles applications cliniques. En effet,  les troubles anxieux sont les premières pathologies psychiatriques en terme de prévalence et malgré des approches thérapeutiques efficaces, une réapparition des symptômes anxieux à la suite du traitement est fréquente.

Dans cette revue de question, nous proposons premièrement un état de l’art concernant les circuits neuronaux impliqués dans l’expression des comportements de peur chez le rongeur avec un intérêt particulier pour les circuits neuronaux récemment identifiés grâce à des technologies de pointes. Dans un premier temps nous discutons des données récentes obtenues chez le rongeur et chez l’homme traitant du rôle fonctionnel de différentes structures neuronales impliquées dans l’expression des réponses émotionnelles de peur. Nous proposons ensuite une discussion approfondie des circuits non canoniques récemment identifiés comme jouant un rôle clef dans les comportements de peur. En particulier, des études récentes ont permis d’affiner notre compréhension des mécanismes et circuits locaux de l’amygdale, du cortex préfrontal, de l’hippocampe et du tronc cérébral dans le cadre de la régulation de l’expression des réponses de peur.

De nouveaux circuits composés de populations cellulaires spécifiques, comme par exemple des classes particulières d’interneurones inhibiteurs, ont été identifié comme jouant un rôle critique dans le contrôle des réponses émotionnelles de peur. Ces études ont démontré que la manipulation de sous groupes de neurones excitateurs ou inhibiteurs est souvent suffisante pour réduire ou promouvoir l’expression des réponses de peur, ce qui représente un ensemble de pistes sérieuses pour le développement de nouvelles approches thérapeutiques pour les pathologies de type anxieux. 

Cyril Herry / cyril.herry (at) inserm.fr / INSERM U862 Neurocentre Magendie / Team leader

1er auteur

Cyril Dejean
Post Doctorant 

Neurocentre Magendie INSERM U862

Publications Cyril Dejean

Dernière mise à jour le 06.07.2015

05/04/18