Agnès Nadjar, Guillaume Ferreira et al. dans The J of N

"Microglie et mémoire aversive"

Le 10 mars 2015

Agnès Nadjar et Guillaume Ferreira  co-dernier auteurs. (INRA, Nutrition et neurobiologie intégrée, UMR 1286 NutriNeurO)

Microglial Activation Enhances Associative Taste Memory through Purinergic Modulation of Glutamatergic Neurotransmission
Jean-Christophe Delpech, Nicolas Saucisse, Shauna L. Parkes, Chloe Lacabanne, Agnes Aubert, Fabrice Casenave, Etienne Coutureau, Nathalie Sans, Sophie Laye ́, Guillaume Ferreira, Agnes Nadjar. The Journal of Neuroscience, February 18, 2015 • 35(7):3022–3033 / Neurobiology of Disease

The Biochemistry and Biophysics Facility of the Bordeaux Neurocampus is supported by the LABEX BRAIN  


Lors d’un épisode inflammatoire cérébral, la balance entre le fonctionnement neuronal et l’activité du système immunitaire ne permet plus le maintien de l’état physiologique. Ceci résulte en une altération des mécanismes de plasticité neuronale et des processus d’apprentissage et de mémoire.

De récentes études suggèrent une atteinte du système glutamatergique lors d’un épisode inflammatoire cérébral, néanmoins aucune démonstration ne permet de l’établir à ce jour. Nous avons relevé le challenge dans cette étude en utilisant chez le rat une tâche de mémoire gustative fortement dépendante de la transmission glutamatergique au sein du cortex insulaire. Nous avons mis au point un modèle d’inflammation localisée au cortex insulaire reposant sur l’infusion d’une endotoxine bactérienne, le lipopolysaccharide (LPS), directement dans la structure.

Nous avons montré que cet épisode inflammatoire induit une augmentation de l’expression des récepteurs AMPA, mais pas NMDA, au niveau synaptique. Cette inflammation cérébrale est également associée à une augmentation de la mémoire gustative associative spécifiquement due à une augmentation de l’adressage des récepteurs AMPA à la membrane. Enfin nous avons déterminé le candidat impliqué dans la médiation de ces effets et ainsi pu démontrer que l’ATP était responsable des effets biochimiques et comportementaux.

Nous proposons donc que l’inflammation localisée au cortex insulaire module la mémoire gustative via une augmentation de l’expression des récepteurs AMPA à la synapse dépendante de l’activation du système purinergique. Ces résultats sont parmi les premiers à démontrer in vivo un lien causal entre la modulation du système glutamatergique et les capacités cognitives lors d’un épisode inflammatoire.

rf.ar1560780379ni.xu1560780379aedro1560780379b@ari1560780379erref1560780379.emua1560780379lliug1560780379 ou rf.xu1560780379aedro1560780379b-u@r1560780379ajdan1560780379.seng1560780379a1560780379

1er auteur

Jean-Christophe Delpech
en post-doc à Yale. New Haven, CT, USA. Postdoctoral Associate in Psychiatry.

Sa thèse en 2012 à Bordeaux

Thèse Jean Christophe Delpech
« Impact de la neuroinflammation sur la cognition »


Dernière mise à jour le 10.03.2015

06/04/18