Thèse de Renaud Campos

Striatum, Dopamine et Automatisation dans l'Addiction à la Cocaïne et dans la Rechute : Investigation Pharmacologique et Comportementale.

Striatum, Dopamine and Automatism in Cocaine Addiction and Relapse: Pharmacological and Behavioral Investigation

Thèse soutenue se 18 décembre 2017.

Thèse sous la direction de Dr. Martine Cador (INCIA, UMR5287), dans l’équipe « Addicteam ».

Résumé

L’un des aspects les plus problématiques de l’addiction est la vulnérabilité à la rechute qui persiste même longtemps après la disparition des symptômes de sevrage. Les modèles rongeurs d’auto-administration (AA) démontrent que la réexposition à la drogue, les stimuli associés à la drogue ou le stress sont des déclencheurs majeurs de la rechute. Bien que les différentes catégories de drogues varient dans leurs mécanismes pharmacologiques primaires, elles partagent toutes un effet aigu d’augmentation des niveaux de dopamine (DA) dans le striatum. Après une utilisation répétée, les propriétés addictives des psychostimulants tels que la cocaïne (COC) sont sous-tendues par la mise en place de neuroadaptations persistantes dans le système DA (SDA) mésocorticolimbique. Le striatum est une cible majeure du SDA et, dans cette région, la DA agit sur deux familles de récepteurs (D1R et D2R) séparées positionnées sur les neurones épineux moyens (NEM) et donnant naissance à deux voies de sorties striatales différenciées et ayant des rôles différents dans l’addiction.Des travaux antérieurs dans notre équipe ont montré une implication différentielle de ces deux sous-types de récepteurs DA sur le rétablissement du comportement de recherche de COC. Alors que l’administration systémique d’un agoniste D2R induisait de puissants effets de rétablissement de recherche de cocaïne sur des rats entraînés à s’autoadministrer de la COC, l’administration systémique de l’agoniste D1R n’avait aucun effet (Dias et al, 2003).Les sous-régions ventrale (noyau accumbens) et dorsale du striatum (caudate putamen) sont modulées par l’innervation dopaminergique du mésencéphale ventral (VTA, substance noire) et la plasticité induite par la cocaïne dans ces circuits est supposée sous-tendre plusieurs aspects du comportement de recherche de drogue (Pierce and Vanderschuren, 2010). C’est pourquoi la première section de ce travail comprend une description de trois expériences réalisées dans le but d’étudier la participation des récepteurs DA du striatum au niveau ventral et dorsal à la réinstallation du comportement de recherche de cocaïne.

Mots clés : Récepteurs dopaminergiques ; D1 et D2 ; Noyau accumbens ; Striatum dorsolateral ; Réinstallation de la recherche de drogue ; Comportement habituel ; Dépendance (psychologie) ; Drogues ; Récepteurs dopaminergiques

Publication : Double dissociation between the actions of dopamine D1 and D2 receptors of the ventral and dorsolateral striatum in the reinstatement of cocaine seeking behavior
Campos, R; Dias, C; Darlot, F; Cador, M (manuscript in preparation)


Jury

Christelle Baunez
Université d’Aix-Marseille, Rapporteur
Marcello Solinas
Université de Poitiers, Rapporteur
François Georges
Université de Bordeaux, Examinateur
Martine Cador
Université de Bordeaux, Directrice de thèse

Last update: 5 juin 2018