Thèse de Youna Vandaele

Mécanismes de prise de décision sous-tendant le choix de la drogue dans un modèle animal d’addiction.

Soutenue le 5 décembre 2014

L’addiction aux drogues d’abus est un désordre psychiatrique caractérisé par une consommation compulsive de toxiques, au détriment d’activités alternatives plus bénéfiques à long terme, et malgré les conséquences négatives associées. Cette psychopathologie est ainsi de plus en plus conceptualisée comme le résultat d’une prise de décision pathologique, et l’un des plus grands enjeux de la recherche en addiction est de comprendre les bases neurobiologiques et physiopathologiques de ce dysfonctionnement. Devant les contraintes éthiques, techniques et pratiques inhérentes aux études neurobiologiques chez l’homme, il est important d’utiliser en parallèle des modèles animaux d’addiction. Malheureusement, la validité de la plupart de ces modèles est incertaine. En effet, la prise de drogue est bien trop souvent étudiée dans une situation où la drogue est la seule récompense disponible. Ainsi, dans ces conditions, il est difficile de déterminer si l’animal s’auto-administre une drogue par compulsion, ou simplement parce qu’il n’a pas d’autre activité alternative valable.

Une série d’expériences menées dans notre laboratoire depuis plusieurs années a montré que lorsqu’un choix est donné entre une injection intraveineuse de cocaïne ou d’héroïne et un accès à une boisson sucrée, la vaste majorité des rats préfèrent l’eau sucrée. Une minorité de rats persévère cependant dans le choix de la drogue au détriment de l’accès à la boisson sucrée, et constituerait ainsi une population d’individus vulnérables à l’addiction.

Au cours de ma thèse, mon principal objectif a été d’étudier les déterminants du choix entre prise de drogue (cocaïne et héroïne) et récompense alternative. Mes travaux de recherche ont permis de déterminer les mécanismes de choix utilisés par le rat, en testant la validité prédictive relative de plusieurs modèles de prise de décision. J’ai également contribué à la mise en évidence d’une interaction forte entre le contexte de choix, les effets directs de la drogue et les capacités cognitives spécifiques au rat.

Cette interaction exerce une influence considérable sur le choix de la drogue chez le rat. Cette découverte pourrait conduire à une réinterprétation des expériences de choix menées chez le rat et soulève aussi des interrogations importantes sur la validité relative des procédures de choix pour modéliser l’addiction aux drogues.

Mots clefs : Addiction, choix, préférence, modèle animal, auto-administration, cocaïne, héroïne, sucre.

 

Publications
Ahmed SH, Guillem K, Vandaele Y (2013) Sugar addiction: pushing the drug-sugar analogy to the limit. Curr Opin Clin Nutr Metab Care. 2013 Jul;16(4):434-9.

Vandaele* Y, Cantin* L, Serre F, Vouillac-Mendoza, Ahmed SH (2014)  Conditions for an inevitable transition to a locked-in state of exclusive drug self-administration in rats. (* the first two authors contributed equally to this work). Submitted.

Vandaele Y, Couraud M, Ahmed SH (2014) Probing the decision-making processes underlying choice between sweet water and cocaine in rats. In preparation.

 

Youna Vandaele
Dernière mise à jour le 04.11.2014

Jury

  • Dr Marcello Solinas
    Poitiers, Rapporteur
  • Dr Benjamin Boutrel
    Lausanne, Rapporteur
  • Pr Marc Auriacombe
    Bordeaux, Examinateur
  • Dr Serge Ahmed
    Bordeaux, Directeur de thèse
  • Dr Mélina Fatseas
    Bordeaux,
    , Membre invité

Directeur de thèse

Serge Ahmed
DR CNRS – PhD
Team leader – Addiction, compulsion et syndrome de dysrégulation dopaminergique
Institut des maladies neurodégénératives
IMN CNRS UMR 5293

Last update: 10 avril 2018