Thèse de Ronan Chéreau

Etude de la plasticité morpho-fonctionnelle des axones du CA3 sur tranches de cerveau vivantes par la microscopie STED et l'électrophysiologie.

Soutenue le 19 juin 2014

Une précision à l’échelle de la milliseconde dans le transfert d’informations entre les neurones est essentielle pour la synchronisation et la plasticité des circuits neuronaux dans le cerveau. Les axones sont des prolongements neuronaux qui assurent la communication via des impulsions électriques ou des potentiels d’action (PA). A cause du manque de myéline et de leur diamètre très fin, les axones de l’hippocampe propagent les PA lentement et ainsi générer des délais de conduction très long (jusqu’à 100 ms) qui sont traditionnellement considérés comme invariants. Cependant, plusieurs études ont montré que l’activité change la morphologie des axones et module le temps de latence de la transmission. Il convient donc de se demander si le diamètre des axones varie en fonction de l’activité pouvant influencer la propagation des PA. Les diamètres des axones non-myélinisés de l’hippocampe (compris entre 100-350 nm) sont généralement trop petits pour être résolu par la microscopie photonique conventionnelle. Le développement récent de l’imagerie super résolution STED permet désormais l’observation de la dynamique de leur morphologie détaillée dans le tissu vivant.

En combinant la microscopie STED, l’électrophysiologie avec enregistrements en champs et patch-clamp dans des tranches de cerveau de souris et des simulations informatiques, nous avons découvert que les axones du CA3 subissent un élargissement de leur diamètre après l’induction de la potentialisation à long terme (PLT). Nous démontrons que cet élargissement de diamètre augmente la vitesse de conduction des PA.

Dans l’ensemble, nos résultats indiquent que les axones peuvent réguler leur diamètre de manière dynamique changeant le délai de conduction des PA, ce qui modifie le timing du transfert d’information dans les circuits neuronaux. Cette étude suggère l’existence d’un nouveau type de mécanisme structurel dans le compartiment axonal jouant un rôle pour la plasticité neuronale.

Jury

    • Stéphane Oliet
      U. Bordeaux, Président
  • Dominique Debanne
    U. Aix-Marseille, Rapporteur
  • Juan Burrone
    King’s College London, Rapporteur
  • Peter Kind
    University of Edinburgh, Examinateur
  • Andreas Frick
    -U. Bordeaux, Examinateur
  • Valentin Nägerl
    -Directeur de thèse

Directeur de thèse

Valentin Nägerl
Professeur – PhD
Directeur d’équipe : Plasticité synaptique et microscopie à super résolution

Last update: 10 avril 2018