#

Offre de thèse : Intégration vestibulaire en gravité modifiée et mal des transports

Projet : Les effets immédiats d’une modification gravitaire sur le fonctionnement vestibulaire restent mal connus. Pour autant, le système vestibulaire est au cœur des
hypothèses émises concernant les cinétoses, et plus particulièrement le mal des transports spatial. Ce projet vise à explorer les capacités de détection canalaires et
otolithiques lors des phases critiques suivant une modification gravitaire, pour mieux en comprendre les conséquences dans la survenue des cinétoses.
Les protocoles expérimentaux s’appuieront sur les outils d’exploration sensorimotrice de la Plateforme d’Analyse du Mouvement de l’INCIA, et sur la réalisation de vols
paraboliques au sein de l’A310 Zéro-G lors de campagne CNES. La personne recrutée prendra une part active dans la définition et la mise en place des protocoles
expérimentaux, l’enregistrement et l’analyse des données, et dans la rédaction d’articles dans des journaux internationaux.

Profil : Master en Sciences du Mouvement, Kinésiologie, Neurosciences, Sciences cognitives ou discipline connexe. Toute expérience dans la réalisation de mesures de la motricité humaine (eye-tracking, EMG, réalité virtuelle…) et dans l’analyse et la modélisation de données (Matlab, Python…) sera considérée comme un atout.

Contexte : L’étudiant en thèse sera supervisé par Etienne Guillaud au sein de l’équipe MotoPsyn de l’INCIA (http://www.incia.u-bordeaux1.fr/spip.php?article793). Une allocation doctorale (2023-2026) en cofinancement est envisagée par le CNES pour ce projet. Le candidat sélectionné devra déposer sa candidature sur le site Internet du CNES avant le 16 mars. Il sera sous contrat doctoral à l’Université de Bordeaux et inscrit à l’école doctorale EDSP2.

Candidature : Pour postuler, transmettre CV, lettre de motivation et relevé de notes (master) à

Publication: 11/01/23
Mise à jour: 11/01/23