#

Fondation pour l’audition

Expire le 21 janvier 2021

Chaque année, la fondation pour l’audition délivre des bourses et des soutiens à des personnalités, des structures, pour leurs recherches dans les Sciences de l’audition.

Les candidatures sont recevables jusqu’au 20 janvier 2021.

Une bourse d’études pour les doctorats de sciences

Au travers de cette bourse, la Fondation Pour l’Audition tend à initier et susciter des carrières dans le domaine de l’audition.

Les internes en médecine, les orthophonistes ou bien encore les audioprothésistes diplômés, avec un accord d’un laboratoire d’accueil pour un stage doctoral à plein temps de 3 ans, sont autorisés à déposer une demande de bourse.

Les lauréats pourront recevoir jusqu’à 40 000 € maximum par an pour subvenir à leur salaire.

Déposez votre candidature maintenant.

Des bourses jeunes chercheurs et cliniciens

Promouvoir de futurs talents et la recherche française dans l’audition sont les enjeux de ces bourses.

Au nombre de deux, elles se distinguent entre :

  • Une bourse postdoctorale pour les jeunes chercheurs diplômés d’un Ph.D ou d’un MD et Ph.D avec un diplôme de doctorat en sciences daté de moins de sept ans.
  • Et d’une bourse d’étude à l’étranger pour les médecins, non titulaires d’un doctorat de sciences et ayant obtenu un emploi dans un laboratoire d’accueil à l’étranger.

Les soutiens alloués sont destinés aux salaires des lauréats, ils peuvent aller jusqu’à 60 000 € maximum par an pendant 2 ans pour les postdoctorants lauréats et jusqu’à 80 000 € maximum pour les médecins récompensés.

En savoir plus sur ces deux bourses et déposer un dossier.

Des soutiens pour les laboratoires français

Quatre champs de la recherche dans l’audition sont concernés par nos soutiens :

  • Recherche fondamentale.
  • Recherche médicale et audiologique.
  • Recherche appliquée et innovation technologique.
  • Recherche psychologique et sociale.

Les structures concernées et éligibles pour déposer un projet doivent être des organismes publics de recherche français, des hôpitaux et des universités, publics ou à but non lucratif. Les investigateurs issus de sociétés savantes ou d’associations professionnelles sont également éligibles.

Les projets retenus pourront être dôtés jusqu’à 100 000 € par an sur une période de 3 ans.

Candidater pour obtenir un soutien.