Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

C. Dejean et al. dans Neuropsychopharma.

Le 13 février 2017

Memories of opiate withdrawal emotional states correlate with specific gamma oscillations in the nucleus accumbens 
Dejean C*, Sitko M,* Girardeau P, Bennabi A, Caillé S, Cador M, Boraud T, Le Moine C. (2016) Neuropsychopharmacology 2016 Dec 6. doi: 10.1038/npp.2016.272. [Epub ahead of print]

Institut de Neurosciences Cognitives et Intégratives d'Aquitaine
INCIA - CNRS UMR 5287
Université de Bordeaux

 Cyril Dejean / Catherine Lemoine: 
Les mémoires émotionnelles associées à l'état émotionnel négatif expérimenté lors du sevrage aux opiacés jouent un rôle central dans le maintien de la consommation de drogues, leur recherche et la rechute. Le noyau accumbens (NAC) est une structure clé fortement activée lors du sevrage aigu des opiacés ainsi que lors de la réactivation de la mémoire associées à l’état de sevrage. 

Cependant les propriétés de codage des neurones du NAC qui sous-tendent l'expression de ces mémoires restent largement méconnues. Dans cette étude, nous avons mis en lumière le rôle de ces neurones dans le codage et le rappel de la mémoire du sevrage, et cela au moyen d’enregistrements unitaires de neurones et des potentiels de champ locaux chez des rats dépendants de la morphine et soumis à protocole d'aversion de place conditionnée au sevrage.
Avec ce protocole les animaux présentent une aversion pour le compartiment préalablement associé au sevrage (dit CS +) et une préférence pour le compartiment associé à une injection de sérum physiologique (dit CS-), un troisième compartiment contrôle restant neutre émotionnellement. Nos données montrent que des neurones distincts du NAC codent pour le CS + ou le CS- avec des signatures oscillatoires hautement spécifiques, à savoir des rythmes gamma de 80 Hz (G80) et 60 Hz (G60), respectivement.
De plus notre étude révèle reflètent étroitement le comportement de l’animal et prédisent avec une grande fidélité la force du conditionnement de place. Ainsi nos résultats pointent un mécanisme inédit qui permet un codage robuste et dynamique de la charge émotionnelle de l'environnement de l’individu.


Abstract Affective memories associated with the negative emotional state experienced during opiate withdrawal are central in the maintenance of drug consumption, seeking, and relapse. Nucleus accumbens (NAC) is a key structure for both acute opiate withdrawal and reactivation of withdrawal memories, however NAC neuron coding properties underpinning the expression of these memories remain largely unknown. Here we shed light on their role in the encoding and retrieval of opiate withdrawal memory by means of chronic single neuron and local field potentials recordings in morphine dependent rats subjected to conditioned place aversion. Animals displayed place aversion for the withdrawal-associated compartment (CS+) and preference for the saline-associated CS-. Moreover distinct NAC neurons code for CS+ or CS- with highly specific oscillatory signatures, 80 Hz (G80) and 60 Hz (G60) gamma rhythms respectively. Also G60/G80 interplay tightly reflected conditioning strength suggesting this mechanism as a robust, versatile and fine coding of the environment emotional weight.

Contact / Catherine LE MOINE Directeur de Recherche CNRS Institut de Neurosciences Cognitives et Intégratives d'Aquitaine INCIA - CNRS UMR 5287 (catherine.le-moine @ u-bordeaux.fr)
Dernière mise à jour le 24.02.2017