Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Les humains virtuels au service de la médecine du sommeil

Une recherche et une publi chez SanPsy

Le 16 mars 2015

Could a Virtual Human be used to Explore Excessive Daytime Sleepiness in Patients?. 
Philip, P.; Bioulac, S.; Sauteraud, A.; Chaufton, C. and Olive, J.  
Presence: teleoperators and virtual environments. 2014, Vol. 23, No. 4, Pages 369-376 doi:10.1162/PRES_a_00197



 Pour diagnostiquer ce symptôme, l'équipe de P. Philip de l’unité Sommeil, attention et neuropsychiatrie a un nouveau collaborateur virtuel. Cet « Agent Conversationnel Animé » est capable d'échanger avec un patient selon un schéma d'entretien structuré et d'émettre des indications diagnostiques pour le médecin et son patient. Les résultats de cette étude publiés dans la revue Presence: Teleoperators and Virtual Environments, sont très prometteurs pour le développement d'humains virtuels dans le champ de la santé. (Source CNRS web...)
 

L’équipe de P. Philip a créé un agent conversationnel animé capable de conduire un entretien médical permettant de diagnostiquer la somnolence diurne excessive sur les bases d’une échelle validée de mesure de cette somnolence (Epworth Spleepiness Scale).
Trente-deux patients et 32 sujets sains ont participé à un entretien médical avec un médecin spécialiste du sommeil afin de compléter l’échelle de somnolence. Ils ont ensuite eu un entretien avec l’agent conversationnel animé pour compléter de façon identique la même échelle de somnolence. Ces travaux montrent une corrélation très significative entre les scores mesurés par l’agent conversationnel animé et le score mesuré par le spécialiste du sommeil. La majorité des sujets testés ont considéré que l’échange avec l’agent conversationnel animé était de nature plaisante. 65 % des participants ont considéré que ce médecin virtuel pouvait amener une aide significative au médecin réel dans la prise en charge des pathologies du sommeil.
Ces résultats, qui sont une première dans le dépistage des troubles du sommeil, ouvrent des perspectives nouvelles très intéressantes dans l’usage des humains virtuels dans la prise en charge médicale.
L’accroissement attendu des plaintes de sommeil dans un futur proche lié au vieillissement des populations et aux modifications des rythmes de vie, donne à penser que les agents conversationnels animés seront un élément clé du dispositif de prise en charge des pathologies du sommeil.



Abstract
Excessive daytime somnolence (EDS) is defined as the inability to stay awake in daily life activities. Several scales have been used to diagnose excessive daytime sleepiness, the most widely used being the Epworth Sleepiness Scale (ESS). Sleep disorders and EDS are very common in the general population. It is therefore important to be able to screen patients for this symptom in order to obtain an accurate diagnosis of sleep disorders. Embodied Conversational Agents (ECA) have been used in the field of affective computing and human interactions but up to now no software has been specifically designed to investigate sleep disorders. We created an ECA able to conduct an interview based on the ESS and compared it to an interview conducted by a sleep specialist. We recruited 32 consecutive patients and a group of 30 healthy volunteers free of any sleep complaints. The ESS is a self-administered questionnaire that asks the subject to rate (with a pen and paper paradigm) his or her probability of falling asleep. For the purpose of our study, the ECA or real-doctor questionnaire was modified as follows: Instead of the ‘‘I’’ formulate, questions were asked as ‘‘Do you.’’ Our software is based on a common 3D game engine and several commercial software libraries. It can run on standard and affordable hardware products. The sensitivity and specificity of the interview conducted by the ECA were measured. The best results (sensibility and specificity >98%) were obtained to discriminate the sleepiest patients (ESS 16) but very good scores (sensibility and specificity >80%) were also obtained for alert subjects (ESS

 

Jérôme Olive, Ingénieur - Docteur - Virtual Reality / Unité SanPsy Pierre Philip (jerome.olive @ u-bordeaux.fr)
Dernière mise à jour le 17.03.2015