Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Stéphanie Debette dans Neurology

Plasma lipids and cerebral small-vessel disease / Association entre les taux de lipides plasmatiques et la maladie des petites artères cérébrales

Le 16 décembre 2014

Plasma lipids and cerebral small vessel disease.
Schilling S, Tzourio C, Dufouil C, Zhu Y, Berr C, Alpérovitch A, Crivello F, Mazoyer B, Debette S. Neurology. 2014 Oct 15. pii: 10.1212/WNL.

Après une formation à Lille, Boston et Paris, Stéphanie Debette a récemment rejoint l’université et le CHU de Bordeaux comme professeur d’épidémiologie et praticien hospitalier de neurologie. Elle est également adjunct associate professor à Boston University. Au sein de l'ISPED, elle encadre un groupe de chercheurs sur les facteurs de risque génétiques et environnementaux de la pathologie cérébrovasculaire. Stéphanie Debette obtient en Dec 2014 une ERC Starting Grants: Study on Environmental and GenomeWide predictors of early structural brain Alterations in Young students (SEGWAY)  en lien  avec la cohorte i-share.





Small-vessel disease is a major cause of both ischemic stroke and intracerebral hemorrhage.
It is highly prevalent in the general population, even in the absence of clinical stroke, as revealed by brain MRI in large community based samples. MRI markers of small-vessel disease, such as white matter hyperintensity volume and lacunes, are associated with a faster cognitive decline, an increased risk of dementia and stroke, and increased mortality rates at the community level. In contrast with the strong undisputed association between high LDL-cholesterol and myocardial infarction, epidemiologic studies have failed to demonstrate a robust association of hypercholesterolemia with risk of stroke.

We examined the association between lipid fractions (triglycerides, LDL-cholesterol, HDL-cholesterol) and white matter hyperintensity volume and lacunes in a study sample comprising 2,608 participants from the 3C-Dijon Study and the Epidemiology of Vascular Aging Study (EVA), two large French population-based cohorts of elderly persons. Analyses were performed separately in each study and combined using meta-analysis. We found that increasing triglycerides were significantly associated with larger white matter hyperintensity volume and with higher frequency of lacunes. Associations were attenuated but maintained after adjusting for other vascular risk factors or for inflammatory markers.
Associations were present and in the same direction both in participants taking and those not taking lipid-lowering drugs. Increasing LDL-cholesterol tended to be associated with a decreased frequency and severity of all MRI markers of cerebral small-vessel disease in both studies. We conclude that increasing triglycerides but not other lipid fractions were associated with the presence and severity of MRI markers of cerebral small-vessel disease in older community persons.



La maladie des petites artères cérébrales est une cause importante d’accident vasculaire cérébral (AVC) ischémique et hémorragique. Elle est très fréquente dans la population générale, y compris en l’absence d’accident vasculaire cérébral clinique, comme cela a été montré dans de larges séries d’IRM. Les marqueurs IRM de la maladie des petites artères cérébrales, tels que le volume d’hypersignaux de la substance blanche et les lacunes, sont associés avec un déclin cognitif plus rapide, un risque accru de démence et d’AVC, et une surmortalité. La relation entre lipides sanguins et risque d'AVC est complexe. Contrairement à l’association clairement établie entre des taux élevés de LDL-cholestérol et l’infarctus du myocarde, les études épidémiologiques n’ont pas montré une association robuste entre hypercholestérolémie et risque d’AVC.

Nous avons examiné les associations entre les fractions lipidiques (triglycérides, LDL-cholestérol, HDL-cholestérol) et le volume d’hypersignaux d’une part et les lacunes d’autre part, dans une population comprenant 2608 participants issus de l’étude 3C-Dijon et de l’étude Epidemiology of Vascular Aging (EVA), deux larges études de cohorte en population générale âgée. Les analyses ont été réalisées séparément dans chaque étude puis combinées par méta-analyse. Nous avons trouvé que des taux croissants de triglycérides étaient associés à des volumes accrus d’hypersignaux de la substance blanche et avec une fréquence plus importante de lacunes. Ces associations étaient atténuées mais maintenues après ajustement sur les autres facteurs de risque vasculaires ou sur les marqueurs de l’inflammation. Les associations étaient présentes et dans la même direction chez les participants prenant ou non des hypolipémiants.

Nous avons également noté une tendance non-significative à une association entre les taux croissants de LDL-cholestérol et une fréquence et sévérité moindres de tous les marqueurs IRM de maladie des petites artères cérébrales dans les deux études.

En conclusion, les triglycérides - et pas les autres fractions lipidiques - auraient un rôle délétère sur la survenue d'une maladie des petites artères cérébrales. Ces résultats ouvrent la perspective d'une prévention de cette pathologie par un meilleur contrôle du taux de triglycérides.

Stéphanie Debette et Christophe Tzourio (Stephanie.Debette @ isped.u-bordeaux2.fr)
Dernière mise à jour le 17.12.2014

1er auteur

Sabrina Schilling
est en 3ème année de doctorat
sous la co-direction de Christophe Tzourio et  de Stéphanie Debette
au sein de l'Institut de Santé Publique, d'Épidémiologie et de Développement (l'ISPED.) de l'Université de Bordeaux