Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Karine Guillem, Serge Ahmed de l'IMN

Modularité des processus neuronaux de l'accumbens dans l'addiction à la cocaïne

Le 18 novembre 2013

Escalation of Cocaine Intake and Incubation of Cocaine Seeking Are Correlated with Dissociable Neuronal Processes in Different Accumbens Subregions. 
Guillem K, Ahmed SH, Peoples LL.
Biol Psychiatry. 2013 Oct 9. doi:pii: S0006-3223(13)00816-0. 10.1016/j.biopsych.2013.08.032. [Epub ahead of print]


La dépendance à la cocaïne est une pathologie chronique qui se développe après une exposition prolongée à la drogue et qui se caractérise par une augmentation progressive et excessive de drogue - aussi appelée escalade de la prise de drogue - ainsi que par une augmentation persistante de la motivation à rechercher et à prendre la drogue même après de longues périodes d'abstinence.


Ces deux caractéristiques essentielles de la dépendance à la cocaïne (escalade de la consommation et augmentation de la motivation après abstinence) ont classiquement été étudiées dans des expériences distinctes et ne permettent donc pas de savoir si, et dans quelle mesure, ces deux traits comportementaux sont liées l'un à l'autre et si ils évoluent avec les même dynamiques temporelles.

L'originalité de cette étude a été de combiner des approches comportementales permettant d'étudier à la fois l'escalade de la consommation de cocaïne et la motivation pour la drogue chez un même individu à des enregistrements électrophysiologiques chez l'animal libre de se vouloir afin d'identifier les modifications neuronales sous-tendant ces deux caractéristiques de la dépendance à la cocaïne. Nos données démontrent clairement que l'escalade de la consommation de cocaïne et la motivation pour la drogue sont indépendantes l'une de l'autre et évoluent différemment lors de l'abstinence après à une exposition prolongée à la cocaïne.
De plus, ces dynamiques temporelles différentes dépendent de processus neuronaux distincts et complètement autonomes dans deux sous-régions différentes du noyau accumbens (NAc) - le core et le shell.

En effet, la consommation de cocaïne pendant l'escalade et après abstinence est contrôlée par des neuroadaptations réversibles dans le NAc shell, alors que l'augmentation de la motivation pour la cocaïne est contrôlée par des neuroadaptations indépendantes et persistantes dans le NAc core.
Notre étude révèle ainsi l'existence d'un fort degré de modularité dans les mécanismes neuronaux de deux régions cérébrales étroitement interconnectées et sous-tendant différents aspects de la dépendance à la cocaïne. 

Focus

Karine Guillem
Chargé de recherche - PhD
CNRS dans l' Equipe: Addiction, compulsion et syndrome de dysrégulation dopaminergique de Serge Ahmed

CNRS UMR 5293
Institut des maladies neurodégénératives



Karin Guillem dans Science en Septembre 2011