Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Séminaire impromptu - Séverine SigoillotWiring of the cerebellar cortex: Role of the adhesion-GPCR BAI3 and its ligand, the complement protein C1QL1

Abstract :


 Au cours de ma thèse, j’ai étudié le système nerveux périphérique et notamment les voies de signalisation impliquées dans la formation d’une synapse spécifique,
la jonction neuromusculaire. J’ai pu montrer l’importance des molécules de la matrice extracellulaire et de leurs liens avec les récepteurs membranaires dans la formation, la maturation et le fonctionnement correct de cette synapse. L’étude de la jonction neuromusculaire a permis de grandes avancées dans le domaine de la synaptogenèse, mais la compréhension de comportements complexes nécessite de comprendre comment sont formés des réseaux neuronaux complexes.

J’ai donc décidé de réaliser un post-doctorat centré sur l’étude de nouvelles molécules impliquées dans la formation des réseaux neuronaux du système nerveux central, en utilisant comme modèle le système olivo-cérébelleux. J’ai pu montrer que le récepteur BAI3, un récepteur d’adhésion couplé aux protéines G, coordonne le développement de l’arborisation dendritique et la maturation des épines et des synapses excitatrices des cellules de Purkinje. De plus, j’ai montré que le seul ligand connu du récepteur BAI3, la protéine sécrétée C1QL1, molécule de la famille C1Q du complément, est exprimée dans les neurones olivaires et promeut la synaptogenèse fibre grimpante/cellule de Purkinje. Compte tenu de l’expression des récepteurs BAI et des molécules de la famille C1Q dans différentes populations neuronales au cours du développement du cerveau, mon étude révèle un mécanisme général de signalisation synaptique.

Mes travaux présentent un intérêt particulier pour la compréhension des mécanismes sous-jacents à différentes synaptopathies, les molécules que j’ai étudiées en thèse ou en post-doctorat étant liées à des pathologies humaines musculaires ou psychiatriques.