Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

NEURODON 2014

Appel à la mobilisation pour financer la recherche sur le cerveau

Le 7 mars 2014

Jean-Marie Laurent, président de la FRC  et le Pr Christophe Mulle, président de la société des neurosciences présentent la situation et les moyens de la recherche en neurosciences..

Semaine du 10 au 16 mars 2014 Le Neurodon organisé par la FRC (Fédération pour la Recherche sur le Cerveau) et La SEMAINE DU CERVEAU mise en place par la société des Neurosciences sont un temps fort commun dédié à la Recherche sur le Cerveau et ses maladies. Ces deux manifestations ont lieu simultanément.


La Fédération pour la recherche sur le cerveau (FRC) lance lundi prochain le Neurodon,
sa campagne annuelle visant à sensibiliser l'opinion et à rassembler des fonds pour la recherche. "Bien que ces maladies constituent le plus grand défi de santé publique du 21e siècle, rien ne semble bouger", affirme Jean-Marie Laurent, président de la FRC, qui déplore un manque croissant de moyens pour financer la recherche sur le cerveau en France. II ajoute que "l'écart continue à se creuser" entre les efforts consentis par la France et "ce qui est fait dans les autres pays" alors que le nombre de malades devrait doubler entre 2020 et 2040 et que le nombre de démences devrait tripler d'ici à 2050.


Selon la FRC, la France compte actuellement plus de 800.000 personnes atteintes de démences de type Alzheimer, 100.000 de la maladie de Parkinson, 80.000 de la sclérose en plaques, 500.000 épileptiques, tandis que 400.000 Français ont subi un accident vasculaire cérébral (AVC).


A ces malades viennent s'ajouter entre 12 et 15 millions de personnes atteintes de troubles psychiques ou psychiatriques dont 10 millions souffrent de dépression et 4 millions de troubles anxieux. Malgré le coût considérable pour la société de ces maladies chroniques qui nécessitent des soins pendant près de 20 à 30 ans, les fonds publics alloués à la recherche sur le cerveau sont, selon la FRC, "deux fois moins importants" que ceux attribués à la recherche sur le cancer en France.

Le Pr Christophe Mulle, président de la société des neurosciences, souligne que "la meilleure façon d'avancer n'est pas forcément de travailler directement sur la maladie" alors qu'on connaît encore très mal le fonctionnement du cerveau. La méthode peut même, selon lui, s'avérer «contreproductive" lorsqu'elle laisse espérer un traitement qui finalement ne verra pas le jour.

Pour mieux connaître les besoins des chercheurs français sur le cerveau, la FRC a lancé une vaste enquête auprès des laboratoires concernés qui a montré que 70% mettent en avant le financement de thèses ou de stages post-doctoraux. Près de 50% ont besoin d'argent pour financer des équipements, notamment du petit matériel "dont l'acquisition est difficile en raison des délais imposés par les appels d'offres institutionnels", souligne la FRC.

Depuis sa création en 2000, la FRC a financé plus de 200 projets de recherche pour une valeur globale de 15 millions d'euros. La nouvelle campagne de collecte se déroulera jusqu'au dimanche 16 mars parallèlement à la "semaine du cerveau" qui sera marquée par des conférences, exposés et débats organisés à Paris et en province. (www.frc.assoc.fr) ez/fa/pad

FRC


 

Téléchargez la plaquette..

Jean- Pierre ARCHIMBAUD
Fédération pour la Recherche sur le Cerveau
Correspondant Aquitaine
06 85 69 03 65


Spot campagne  de la FRC 2014