Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Biovision Catalyzer 2013

Le 29 mars 2013

Daniela Cota, Camille Gouzien et Bruno Aouizerate viennent d'obtenir le prix international « Biovision Catalyzer 2013 » sur la thématique « maladies non-transmissibles, prévention, nutrition, sécurité alimentaire » pour un projet sur l'obésité.




L’obésité est au cœur des préoccupations actuelles en matière de santé publique. Elle se caractérise par des perturbations majeures du comportement alimentaire, suggérant l’existence d’une altération des processus hédoniques et motivationnels. Leur exploration s’étant jusque-là appuyée sur la notion d’expérience subjective, nous avons récemment développé un nouvel outil reposant sur une comparaison de taille et durée de présentation entre deux stimuli, l’un appétitif (image de nourriture en couleur) et l’autre dévalorisé (même image de tonalité grise), pour une évaluation quantitative et objective de l’état hédonique et motivationnel chez l’homme. Nous avons pu montrer sur un échantillon de volontaires sains que la faim module les propriétés hédoniques et attractives des images de nourriture qui apparaissent comme plus grandes, avec un temps de présentation jugé plus court à jeun qu’en état de rassasiement.

De là, l’objectif de notre projet est d’examiner les réponses hédonique et motivationnelle chez des patients obèses afin de les comparer à celles de témoins sains en utilisant les tâches instrumentales mises au point. Ces données comportementales seront complétées par l’exploration du système endocannabinoïde impliqué dans la gestion des processus émotionnels et motivationnels.



De par son originalité et son caractère innovant, ce projet vient de se voir attribuer le prix international « Biovision Catalyzer » sur la thématique « maladies non-transmissibles, prévention, nutrition, sécurité alimentaire ». Cette recherche vise en effet à mieux appréhender le rôle des processus hédoniques et motivationnels dans l’obésité grâce à l’utilisation du nouveau test validé dans notre laboratoire. Cet outil pourrait s’avérer particulièrement adapté et utile au phénotypage clinique des patients obèses, ainsi qu’à l’évaluation des effets de stratégies thérapeutiques habituellement proposées dans cette indication, comme les programmes classiques de perte de poids, ou certaines mesures chirurgicales.

Camille Gouzien


Camille Gouzien est psychiatre
au Centre hospitalier Charles Perrens et chercheur en neurosciences


Daniela Cota
Chargé de recherche - MD, INSERM, Chercheur Responsable de l'Equipe: Physiopathologie de l'équilibre énergétique et obésité - Equipe AVENIR. Neurocentre Magendie (INSERM U862)


Bruno Aouizerate
Professeur de Psychiatrie
Centre de référence régional des pathologies anxieuses et de la dépression. Pôle de Psychiatrie Adulte
Centre Hospitalier Charles Perrens
Neurocentre Magendie (INSERM U862). Université Bordeaux Segalen