Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Séminaire - impromptu: Luc Vallières « Role of microglial GPR84 in a rodent model of Alzheimer's disease» / Nouveaux mécanismes immunitaires dans des maladies neurologiques

Abstract :

Luc Vallières (Univeristé Laval, Québec, Canada) qui viendra parler de « Role of microglial GPR84 in a rodent model of Alzheimer's disease» 
Les cellules immunitaires sont normalement bénéfiques
: par exemple, elles tuent les micro-organismes infectieux et éliminent les cellules endommagées. Cependant, dans la sclérose en plaques, un problème mystérieux les conduit à détruire la gaine de myéline qui enveloppe les fibres nerveuses. Certains pensent que les cellules immunitaires de la lignée monocytaire contriburaient aussi à d’autres maladies, comme l’Alzheimer et les tumeurs cérébrales, mais quant est-il vraiment? Dans cette présentation, il sera question de : 1) la découverte d’une population de cellules immunitaires qui patrouillent les vaisseaux sanguins du cerveau en rampant à leur surface; et 2) l’identification de nouvelles protéines impliquées dans leur recrutement et leur activation (e.g. le facteur angiogénique angiopoiétine-2, l’inflammasome pyrine et le récepteur d’acides gras GPR84). Les connaissances aquisent en neutralisant ces molécules révèlent des cibles potentielles pour le traitement des conditions neuroinflammatoires, ainsi qu’un effet insoupçonné des cellules d’origine monocytaire sur les tumeurs cérébrales et la maladie d’Alzheimer.

 

Selected publications

Ramesh G, Philipp MT, Vallieres L, Maclean AG, Ahmad M. Mediators of neuroinflammation. Mediators of inflammation, 2013. 2013: 314261

Perez CJ, Dumas A, Vallieres L, Guenet JL, Benavides F. Several Classical Mouse Inbred Strains, Including DBA/2, NOD/Lt, FVB/N, and SJL/J, Carry a Putative Loss-of-Function Allele of Gpr84. The Journal of heredity, 2013. 104: 565-71

Santiquet N, Vallieres L, Pothier F, Sirard MA, Robert C, Richard F. Transplanted bone marrow cells do not provide new oocytes but rescue fertility in female mice following treatment with chemotherapeutic agents. Cellular reprogramming, 2012. 14: 123-9

Roy M, Richard JF, Dumas A, Vallieres L. CXCL1 can be regulated by IL-6 and promotes granulocyte adhesion to brain capillaries during bacterial toxin exposure and encephalomyelitis. Journal of neuroinflammation, 2012. 9: 18

Richard JF, Roy M, Audoy-Remus J, Tremblay P, Vallieres L. Crawling phagocytes recruited in the brain vasculature after pertussis toxin exposure through IL6, ICAM1 and ITGalphaM. Brain pathology (Zurich, Switzerland) , 2011. 21: 661-71

Tremblay P, Beaudet MJ, Tremblay E, Rueda N, Thomas T, Vallieres L. Matrix metalloproteinase 2 attenuates brain tumour growth, while promoting macrophage recruitment and vascular repair. The Journal of pathology, 2011. 224: 222-33

Beaudet MJ, Rueda N, Kobinger GP, Villeneuve J, Vallieres L. Construction of a ganciclovir-sensitive lentiviral vector to assess the influence of angiopoietin-3 and soluble Tie2 on glioma growth. Journal of neuro-oncology, 2010. 99: 1-11

 

Scientific focus :

Mécanismes immunitaires impliqués dans la sclérose en plaques et les tumeurs cérébrales

Le Dr Vallières étudie deux maladies qui affligent le système nerveux central, soit le cancer du cerveau et la sclérose en plaques. La première est la principale cause de décès dus au cancer chez les enfants, alors que la deuxième est la principale cause de déficience neurologique chez les jeunes adultes. Bien que totalement différentes sur le plan pathogénique, ces deux maladies ont un point commun: elles causent une infiltration massive de cellules immunitaires dans le tissu nerveux. Ces cellules sont normalement bénéfiques; notamment, elles tuent les micro-organismes infectieux et éliminent les cellules endommagées. Cependant, dans la sclérose en plaques, un problème mystérieux fait en sorte que les cellules immunitaires transgressent la règle de tolérance envers les molécules du soi et détruisent la gaine de myéline qui enveloppe les axones, ce qui bloque la transmission des influx nerveux. Bien au contraire, dans les tumeurs cérébrales, les cellules immunitaires semblent «endormies» par les mécanismes de tolérance, laissant la voie libre aux cellules tumorales qui envahissent le cerveau. Le programme de recherche du Dr Vallières vise à mieux comprendre comment l’activité des cellules immunitaires est régulée dans ces deux maladies, dans l’espoir de trouver un moyen de les neutraliser ou encore de les stimuler à des fins thérapeutiques.

Techniques utilisées: culture cellulaire, cytométrie en flux, techniques de l’ADN recombinant, micropuce à ADN, interférence à l’ARN, PCR quantitatif, buvardage Western, ELISA, immunohistochimie, hybridation in situ, microscopie confocale, stéréologie, thérapie génique, vecteurs lentiviraux, chirurgie intracrânienne chez la souris, etc.