Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Afsaneh Gaillard"Rewiring the brain with cell transplantation in Parkinson's disease"

Abstract :


Les pathologies du système nerveux central (SNC), qu'elles soient d'origine traumatique, vasculaire ou dégénérative, sont caractérisées par des pertes de neurones et de circuits neuronaux. Une façon de remplacer les neurones détruits est la transplantation cellulaire. Nous avons dernièrement démontré les capacités inattendues de neurones foetaux transplantés dans le SNC adulte à restaurer les voies nerveuses endommagées.
La transplantation cellulaire est une stratégie thérapeutique très prometteuse pour le traitement des maladies neurodégénératives, mais cette approche est limitée pour des raisons éthiques et logistiques liées à la faible disponibilité de neurones foetaux humains, l'avenir de ces greffes dépend donc de l'obtention de sources alternatives de tissu. L'utilisation de neurones dérivés de cellules souches embryonnaires (ES) apparaît comme une excellente alternative, si l'on parvient à maîtriser leur différenciation dans les lignages d'intérêt. L'objectif de notre recherche est d'obtenir une source fiable et illimitée de neurones à partir de ES et d'évaluer la potentialité de ces neurones à réparer les voies nerveuses endommagées et de favoriser la récupération fonctionnelle dans des modèles animaux mimant les pathologies touchant le cerveau.

 

Cell replacement therapy has been proposed as a means to replace lost dopaminergic neurons in Parkinson's disease (PD). In most studies, the transplanted cells have been placed within the target site, the striatum, and not within the lesioned site, the substantia nigra, as the adult nigrostriatal pathway was thought to constitute a non-permissive environment for long distance axonal outgrowth of transplanted neuroblasts. Here, we discuss recent findings showing that intranigral transplanted dopaminergic neuroblasts can form axonal projections to the striatum, resulting in increased striatal dopamine levels and ameliorating behavioral deficits in animal models of PD. Such findings have raised new hopes and opened new avenues for cell replacement therapy in patients with PD.
Trends Neurosci. 34(3): 124-33.2011

Selected publications

Gaillard A & Jaber M. (2011) Rewiring the brain with cell transplantation in Parkinson's disease. Trends Neurosci. 34(3): 124-33.
Decressac M, Wright B, Belin D, Tyers P, Jaber M, Barker RA, Gaillard A. (2011) Exogenous neuropeptide Y promotes in vivo hippocampal neurogenesis. Hippocampus. 21 (3) : 233-238.
Gaillard A, Decressac M, Frappé I, Fernagut PO, Prestoz L, Besnard S, Jaber M. (2009) Anatomical and functional reconstruction of the nigrostriatal pathway by intranigral transplants. Neurobiol Dis. 35 (3): 477-88.

Gaspard N, Bouschet T, Hourez R, Dimidschstein J, Naeije G, van den Ameele J, Espuny-Camacho I, Herpoel A, Passante L, Schiffmann SN, Gaillard A, Vanderhaeghen P. (2008) An intrinsic mechanism of corticogenesis from embryonic stem cells. Nature. 455 (7211): 351-7.
Gaillard A, Prestoz L, Dumartin B, Cantereau A, Morel F, Roger M, Jaber M. (2007) Reestablishment of damaged adult motor pathways by grafted embryonic cortical neurons. Nat Neurosci. 10 (10): 1294-9.

Scientific focus :

2009 : Professeur en Neurosciences à l'Université de Poitiers, responsable de la thématique "Approches thérapeutiques de la maladie de Parkinson" au sein de l'équipe : Physiologie des Troubles Neurodégénératifs et Adaptatifs à l'Institut de Physiologie Biologie Cellulaires, UMR CNRS 6187.
1996 : Maître de conférences en Neurosciences à l'Université de Poitiers.
1995 : Stage post-doctoral financé par Danish Research Academy, au sein de l'institut de biologie médicale d'Odense, Danemark.
1993 : Doctorat Européen, Spécialité : Neurophysiologie, Université de Poitiers.

Bertrand Bloch et François Tison de l'IMN