Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Claude Gronfier"Photoréception non-visuelle et régulation des rythmes biologiques et du sommeil : l’œil ne sert pas qu’à voir ! "

Abstract :


Des rythmes de 24 heures, physiologiques et comportementaux, sont observés chez la plupart des espèces, depuis les unicellulaires jusqu'à l’Homme.
La veille, le sommeil, les performances cognitives, les concentrations hormonales, mais aussi la division cellulaire et la réparation de l’ADN sont sous le contrôle de l’horloge biologique circadienne (circa "proche de", dian "jour").
On sait depuis les années 80 que c’est la lumière qui permet la synchronisation de l’horloge circadienne au 24 heures, en effectuant une remise à l’heure quotidienne. Dans des conditions lumineuses inadaptées, on observe un déficit de la synchronisation de l'horloge, qui se traduit généralement par l’altération de nombreuses fonctions physiologiques (hormones, température centrale, système cardiovasculaire), la dégradation de processus neurocognitifs (performances cognitives, mémoire) et la perturbation du sommeil et de la vigilance.
Au cours des dernières années, les effets de la lumière dans la synchronisation de l’horloge biologique ont été très étudiés, et on sait maintenant qu’ils dépendent de plusieurs paramètres quantitatifs et qualitatifs (intensité lumineuse, durée, heure d’exposition, spectre lumineux). Il était admis jusqu’au début des années 2000 que les cônes et bâtonnets de la rétine externe étaient les seuls photorécepteurs responsables de la transduction de l’information lumineuse vers. On sait depuis peu qu’un nouveau type de photorécepteur est impliqué dans la transduction du message lumineux (les cellules ganglionnaires à mélanopsine) et qu’il projette vers un ensemble de structures cérébrales impliquées dans des fonctions non-visuelles (horloge circadienne, vigilance, cognition, reflexe pupillaire, activité motrice). Ces fonctions sont directement modulées par la lumière.
L’objectif de la conférence sera de montrer le rôle crucial de la lumière dans le fonctionnement optimal de l’organisme, ses effets connus sur la santé, ses utilisations actuelles en clinique, et ses utilisations envisageables dans le futur.

Selected publications

Renard E,Palombi K, Gronfier C, Pepin JL, Neol C, Chiquet C, Romanet JP (2009) 24-hour (nyctohemeral) rhythm of intraocular pressure and ocular perfusion pressure in normal tension glaucoma patients. IOVS 51(2):882-9
Gronfier C, Klerman EB. (2008) Sleep - endocrine changes, Chapitre “Biological Rhythms and Sleep" Encyclopedic Reference of Neuroscience, Springer, invited contribution
Gronfier C, Chneiweiss, L (2008) En finir avec le blues de l'hiver et les troubles du rythme veille-sommeil Editions Marabout/Hachette

Pierre Philip