Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Charles RamassamyMécanismes neurotoxiques de l'acroléine, un produit dérivé des lipides oxydes. Implication dans la maladie d'Alzheimer.

Abstract :


Les radicaux libres et des inducteurs d'oxydation peuvent avoir des effets néfastes sur le fonctionnement des cellules nerveuses et sont potentiellement impliqués dans certaines maladies neurodégénératives telles que la maladie d'Alzheimer, la maladie de Parkinson.
Les radicaux libres peuvent induire des dommages aux cellules en altérant l'intégrité des lipides, des protéines et des acides nucléiques. Cependant, ils peuvent également se comporter comme des médiateurs intracellulaires et réguler l'expression de certains gènes via l'activation de facteurs de transcription. Ainsi, une meilleure connaissance de leur mode d'action à l'échelle cellulaire et moléculaire constitue un élément essentiel à la compréhension de leur implication dans certaines pathologies.

Nos travaux consistent à mieux comprendre les mécanismes neurotoxiques induits par divers types de pro-oxydants et les conséquences au niveau cérébral. En parallèle les effets protecteurs des antioxydants d'origine diverses (endogène, nutraceutique, nutritionelle) sont étudiés. Au niveau moléculaire nous analysons également l'impact des composés pro-oxydants et des antioxydants sur la régulation de facteurs de transcription nucléaire qui sont sensibles au potentiel rédox intracellulaire.

Un deuxième volet de notre programme de recherche consiste à étudier d'autres aspects physiopathologiques de la maladie d'Alzheimer impliquant le peptide l'endothéline et le peptide amyloïde- b . L'endothéline est un puissant vasoconstricteur et l'amyloide est un peptide neurotoxique impliqué dans la physiopathologie de plusieurs maladies telle que la maladie d'Alzheimer. Au niveau du cerveau, le système endothéline pourrait réguler le niveau du peptide amyloide. Le mécanisme de cette interaction et le rôle du système endothéline dans la neuroprotection sont étudiés.

Selected publications

RAMASSAMY, C., DOGGUI, S., ARSENAULT, M. & DAO, L. (in press)Towards a nutritional approach for the prevention of Alzheimer's disease: promise of polyphenolic components. In: RAMASSAMY, C. & BASTIANETTO, S. (Eds.)

RAMASSAMY, C., ARSENEAULT, M. & NAM, D. T. (in press)Free radical-mediated damages to brain in Alzheimer's disease: Role of acrolein and preclinical promise of antioxidant polyphenols. . In: BONDY, S. & MAIESE, K. (Eds.)Aging and Age-Related Disorders.

NAM DANG, T., SINGH, M., ARSENEAULT, M. & RAMASSAMY, C. (in press)Role of by-product of lipid oxidation in Alzheimer's disease: a focus on acrolein. Journal of Alzheimer's Disease ,

Scientific focus :

Le Dr Charles Ramassamy a successivement obtenu son DEA (Diplôme d'Études Approfondies) en Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire à l'université Paris V, en 1989, et un Doctorat en Neurosciences, option neuropharmacologie, à l'Université des Sciences de Rouen en France, en 1994. Après avoir effectué un stage postdoctoral à l'Université McGill, au Centre de recherche de l'hôpital Douglas dans le laboratoire du Pr Judes Poirier, il devient professeur de Pharmacologie à l'Université du Québec à Trois-Rivières en 1999, puis professeur à l'INRS-Institut Armand-Frappier en 2004. Le professeur Ramassamy est également professeur associé à l'Université Laval et chercheur régulier de l'Institut des Nutraceutiques et des Aliments Fonctionnels (INAF, Université Laval).

Ses activités incluent l'analyse du potentiel antioxydant et neuroprotecteur des composés polyphénoliques d'origine nutritionelle ou végétale, projet qui s'inscrit dans le cadre d'un programme de recherche sur la nutrition et la prévention de certaines maladies neurodégénératives (maladies d'Alzheimer et de Parkinson).

Sophie Layé