Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Nicolas WanaverbecqNouveau contrôle inhibiteur des noyaux supérieurs thalamiques: un rôle pour des terminaisons GABAergiques géantes ?

Abstract :


Au cours des dernières décennies, la conception du thalamus en tant que simple station relais des signaux en provenance de la périphérie, a progressivement laissé la place à l’idée que le thalamus correspond à un centre d’intégration et de coordination d’informations multisensorielles et motrices.
La classification fonctionnelle des voies de projections excitatrices et inhibitrices est au centre de cette nouvelle conception du thalamus et a conduit à la distinction entre noyaux du premier ordre (HOn) et d’ordre supérieur (HOn). Les FOn reçoivent leurs principales projections excitatrices de la périphérie, et sont associés aux fonctions classiques de relai des informations sensorielles. Quant aux HOn, ils sont principalement sous le contrôle de projections excitatrices corticales et ont étaient impliqués dans la régulation de fonctions cérébrales plus élaborées.
L’activité des neurones thalamiques dépend fortement des entrées inhibitrices qui participent à la génération et à la synchronisation des oscillations neuronales notamment pendant l’état de sommeil. A la différence des FOn, qui ne reçoivent des projections inhibitrices que du noyau réticulaire thalamique (nRt), la principale projection GABAergique vers le thalamus, les HOn sont également sous le contrôle de neurones GABAergiques en provenance de centres subthalamiques, ou extraréticulaires par opposition au nRt, tels que la Zona incerta, le Globus pallidus ou le noyau antérieur prétectal (APT).
La présente étude vise à déterminer au niveau morphologique quelles sont les différences entre les terminaisons réticulaires et extraréticulaires. Par ailleurs, à l’aide de la technique d’enregistrement électrophysiologique sur tranches de cerveau, elle tend à démontrer quelles sont les propriétés de la transmission synaptique des neurones extraréticulaires et de les comparer avec celles des neurones du nRt. Elle correspond à la première étape dans la compréhension du mode d’action de ces nouvelles voies inhibitrices et de leur influence sur l’activité des neurones des HOn et de manière plus générale sur l’activité thalamique.

Selected publications

Wanaverbecq N, Semyanov A, Pavlov I, Walker MC, Kullmann DM. Cholinergic axons modulate GABAergic signaling among hippocampal interneurons via postsynaptic alpha7 receptors. J.Neurosci. 2007 May 23; 27(21):5683-93.
Kuisle M, Wanaverbecq N, Brewster AL, Frere SG, Pinault D, Baram TZ, Luthi A.
Functional stabilization of weakened thalamic pacemaker channel regulation in rat absence epilepsy.
J Physiol. 2006 Aug 15;575(Pt 1):83-100.

Stéphane Oliet