Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Eric Esteve"Approche multifactorielle de l'activite du RyR1"

Abstract :


Le couplage excitation-contraction (E-C) est un des événements les plus étudiés de la signalisation cellulaire.
Lors de ces 5 dernières années, la recherche concernant ce couplage a fait des avancées significatives au sujet des interactions protéine-protéine qui régulent la libération et la séquestration du calcium du réticulum sarcoplasmique (RS) dans le muscle squelettique.
La phase initiale moléculaire du couplage E-C réside au niveau d’un complexe macromoléculaire, composé de 2 protéines en interaction : le récepteur sensible à la ryanodine RyR1 (du RS) et le récepteur sensible aux dihydropyridines DHPR (de la membrane plasmique). Ce complexe DHPR-RyR permet ainsi la régulation de la sortie du Ca2+ dans le cytoplasme.
La contraction du muscle squelettique nécessite la présence de Ca2+ pour permettre une interaction entre les molécules d’actine et de myosine. L'importance du Ca2+ au niveau des sarcomères rend compte de l'existence de mécanismes permettant une régulation précise de la concentration du calcium dans la fibre musculaire.
L’étude des effets d’une toxine de scorpion (maurocalcine) sur le RyR1, ou les données apportées par une maladie pharmacogénétique du muscle squelettique comme l’hyperthermie maligne (HM), apporteront des informations supplémentaires sur l’homéostasie calcique dans la fibre musculaire dont dépend le fonctionnement global du couplage E-C.D’autres isoformes du RyR sont également présents dans différents tissus comme le cœur, le cerveau et les muscles lisses. Ainsi la compréhension de ces mécanismes pourrait avoir une application étendue pour d’autres dérégulations du calcium au niveau du cœur (dysrythmie et cardiomyopathie), et divers désordres neurologiques (traumatisme et neurodégénération). 

Selected publications

Esteve, E., et al. (2005). "Transduction of the scorpion toxin maurocalcine into cells. Evidence that the toxin crosses the plasma membrane." J Biol Chem 280(13): 12833-9.
Esteve, E., et al. (2003). "Critical amino acid residues determine the binding affinity and the Ca2+ release efficacy of maurocalcine in skeletal muscle cells." J Biol Chem 278(39): 37822-31.

Nathalie Macrez