Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Denis Richard "La régulation du bilan d'énergie dans l'obésité".

Abstract :


L
e bilan d’énergie est étroitement ‘régulé’ par des contrôles exercés sur la prise alimentaire et la dépense d’énergie. Ces contrôles sont assurés par des systèmes centraux et périphériques sensibles aux variations des réserves énergétiques. Le noyau arqué de l’hypothalamus (ARC), avec ces neurones à neuropeptide Y (NPY) et agouti-related protein (AgRP) d’une part, et ces neurones à pro-opiomélanocortine (POMC) et cocaine- and amphetamine-regulated transcript (CART) d’autre part, joue un rôle prépondérant dans la régulation du bilan d’énergie.

Ces neurones influencent l’activité d’autres neurones hypothalamiques impliqués dans la régulation du bilan d’énergie, tels les neurones de l’hypothalamus latéral produisant les orexines ou la melanin-concentrating hormone (MCH). L’activité des neurones NPY/AgRP (anabolisants) et POMC/CART (catabolisants) est modulée par des hormones périphériques incluant la leptine, l’insuline, les glucocorticoïdes et certaines hormones gastrointestinales dont la ghréline.
Dans plusieurs modèles animaux d’obésité, en particulier dans les modèles avec action réduite de la leptine, les neurones à NPY/AgRP sont activés tandis que les neurones à POMC/CART sont inhibés. Ces animaux montrent aussi une réponse accentuée à la privation de nourriture, qui se traduit par une activation importante du système à corticolibérine.

Tous ces résultats démontrent l’importance du cerveau dans la régulation du bilan d’énergie et dans le développement de l’obésité.

Martine Duclos