Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Jan Warnking"Méthodes IRMf : Etudes de la structure fonctionnelle et de la physiologie du cerveau"

Abstract :


L'imagerie fonctionnelle du cerveau par IRM a connu une croissance explosive au cours des dernières années.
La plupart des études IRMf exploitent le signal BOLD (" blood oxygenation dependent"), qui s'avère, pour le cerveau sain, être un marqueur robuste, bien qu'indirecte, de l'activité neuronale. Sa bonne résolution spatiale et sa sensibilité font du signal BOLD un outil précis et robuste, qui est de plus en plus accessible grâce à la disponibilité croissante de l'IRM. Cependant, il reste encore de nombreuses
questions ouvertes quant aux fondements physiologiques du signal BOLD. Un progrès important dans ce domaine a été le développement de méthodes quantitatives et non-invasives qui permettent d'obtenir par IRM une mesure de la consommation en oxygène, à partir de
mesures simultanées du débit sanguin cérébral (DSC) et du signal BOLD. Avec ces méthodes, il a été montré que le DSC et la consommation en oxygène sont étroitement couplés, d'une façon qui fait du signal BOLD un marqueur de l'augmentation d'activité synaptique évoqué par un stimulus particulier. Une étude plus récente concerne le couplage entre réponse vasculaire et métabolisme dans le cas d'inhibition neuronale.
L'inhibition neuronale ipsilatérale lors d'une tâche
motrice répétitive à faible force est accompagnée d'une diminution du métabolisme aérobie et,
proportionellement, de la perfusion, avec le même
couplage pour la réponse négative ipsilatérale que pour la réponse positive contralatérale. Ces résultat
démontrent que la réponse BOLD négative est un marqueur d'une diminution de l'activité neuronale.