Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Elodie Martin

Altérations précoces des réseaux moteurs spinaux chez la souris SOD1, modèle de la Sclérose Latérale Amyotrophique.

Le 31 octobre 2013

Elodie Martin soutiendra sa thèse le Jeudi 31 Octobre 2013 à 14h sur le site de Talence à l'ENSCBP Amphi 2.

 


Altérations précoces des réseaux moteurs spinaux chez la souris SOD1, modèle de la Sclérose Latérale Amyotrophique.

Les études basées sur l’utilisation de modèles murins de la Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA) portent très souvent sur des stades symptomatiques ou pré-symptomatiques. Des données existent cependant montrant que des altérations morphologiques des motoneurones existent aux stades post-nataux, suggérant que la SLA pourrait être une maladie neurodéveloppementale. Dans ce travail de thèse basé sur l’utilisation du modèle murin SOD1G93A de la SLA, nous avons cherché à savoir si dès le développement des réseaux moteurs, des perturbations existaient notamment au niveau de la mise en place des inhibitions, c'est-à-dire au niveau de l’homéostasie chlorure. En effet, nous pensons qu’une mauvaise construction du réseau pendant la vie embryonnaire serait la cause des dysfonctionnements observés lors de la survenue de la SLA. Nos données mettent en évidence que la morphologie des motoneurones est modifiée chez les embryons SOD1G93A au stade de développement E17,5 par rapport aux embryons WT et que cette modification de morphologie induit une hyperexcitabilité. De plus, nous montrons une altération du potentiel d’équilibre des ions chlorure (ECl) due à une modification de l’équilibre de la balance des co-transporteurs NKCC1/KCC2. Enfin, nous avons cherché à savoir si une modification du ECl avait une conséquence fonctionnelle au niveau de la mise en place de l’activité locomotrice exprimée par le réseau spinal lombaire. En conclusion, les travaux de cette thèse démontrent pour la première fois un déficit développemental au niveau du modèle murin SOD1G93A et ouvre des perspectives sur la recherche des mécanismes de compensations opérant jusqu’à la survenue du phénotype de la maladie.

Early alterations of spinal motor networks in the mouse model of Amyotrophic Lateral Sclerosis

Most studies based on the use of Amyotrophic Lateral Sclerosis (ALS) mouse models focus on symptomatic or presymptomatic periods. However, morphological alterations of ALS motoneurons have been described in post-natal stages, suggesting that ALS could be a neurodevelopmental disease. In this PhD Thesis, based on the use of the SOD1G93A mouse model of ALS, we tried to know if during the embryonic development of the spinal motoneuronal networks, alterations occur particularly at the level of the maturation of GABA/Glycine inhibition, driven by the chloride homeostasis. Indeed, we believe that a wrong construction of the motor network during the embryonic life may be the cause of the troubles observed at the onset of ALS. Our data show that the morphology of motoneurons is altered in E17,5 SOD1G93A embryos compared to WT embryos and that this changes in morphology induced hyperexcitability. In addition, we show an alteration of the equilibrium potential of chloride ions (ECl) due to a modification of the balance of NKCC1/KCC2 chloride co-transporters. Finally, we tried to know if a modification of the ECl had functional consequences in the development of locomotor activity expressed by the lumbar spinal network. In conclusion, the work of this PhD Thesis demonstrates, for the first time, a developmental deficit in the SOD1G93A mouse model and opens new perspectives based on understanding compensatory mechanisms occuring until the appearance of the disease.

Publication
Embryonic alteration of motoneuronal morphology induces hyperexcitability in the mouse model of amyotrophic lateral sclerosis.Martin E, Cazenave W, Cattaert D, Branchereau P.
Neurobiol Dis. 2013 Jun;54:116-26. doi: 10.1016/j.nbd.2013.02.011. Epub 2013 Mar 4. Erratum in: Neurobiol Dis. 2013 Jul;55:63.

 

Jury

Pascal Legendre
Université Pierre et Marie Curie
Daniel Zytnicki
Université Paris Descartes
Philippe De Deurwaerdère
Université de Bordeaux
Gwendal Le Masson
Université de Bordeaux
Pascal Branchereau
Université de Bordeaux

Directeur de thèse


Pascal Branchereau
Professeur - PhD
UFR Sciences biologiques U Bx1 ; Université Bordeaux 1
CNRS UMR 5287 - INCIA
Equipe
Comportement, développement et réseaux neuronaux

Publications
Pascal Branchereau