Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Marion Bosc

Doubt-related checking in non-human primate: a behavioral and electrophysiological study

Le 16 décembre 2016


 Marion Bosc a préparé sa thèse dans  l'équipe: "Physiologie et physiopathologie des fonctions exécutives" co-dirigée par Thomas Boraud et Pierre Burbaud au sein de l’IMN/ Directeur de thèse: Dr Thomas Michelet.

Soutenance le 16 décembre à 13h30 dans la salle de conférence du nouveau bâtiment Neurocampus.

Checking behavior is essential to maximizing gain and/or minimizing loss in our daily lives and relies on a normal action monitoring process. Although several studies have
explored the neurobiological basis of doubt and uncertainty, both the physiology and physiopathology of checking, its most manifest behavioral consequence, remain poorly understood. This PhD project aims at characterizing physiological doubt and checking behavior in non-human primates. To do so, we trained two rhesus monkeys at a newly designed Check-or-Go task that allows the animal to multiple-check and change the availability of a reward before taking the final decision leading to that reward. During the task, we recorded frontal EEG activity and single neuronal activity in the rostral part of the ACC (CMAr), and the pre-supplementary motor area (pre-SMA), and quantified salivary cortisol in order to correlate this biological marker of anxiety with checking behavior. Our results show that, as humans, monkeys have the metacognitive ability to express voluntary checking behavior that depends on uncertainty monitoring, relates to anxiety and involves brain frontal areas.

Du doute à la vérification: Etude comportementale et électrophysiologie de la prise de décision chez le primate non-humain.

La vérification est un comportement volontaire mis en place à la suite d’un doute ou de la détection d’une erreur au cours d’une prise de décision. De très rares études se sont
intéressées aux bases physiologiques de ce comportement, la majorité des travaux étant basés sur l’analyse des comportements pathologiques, comme les vérifications associées au trouble obsessionnel compulsif. Ces travaux de thèse ont consisté à déterminer les bases neurobiologiques du comportement de vérification chez le primate non-humain, un modèle de choix dans l’étude de la physiopathologie humaine. Pour cela deux singes macaque rhésus ont été entrainés à la tâche « Check-or-Go » permettant aux sujets de vérifier et éventuellement modifier la disponibilité d’une récompense avant de confirmer la décision afin d’accéder à cette même récompense. A l’aide d’une analyse comportementale, de dosages d’un biomarqueur de l’anxiété, d’enregistrements EEG du cortex préfrontal et d’enregistrements extracellulaires unitaires au niveau de CMAr et pré-SMA, nous avons pu montrer que : (i) les singes ont les capacités métacognitives d’exprimer un comportement volontaire de vérification similaire à celui observé chez l’Homme, (ii) ce comportement est sous tendu par l’émergence du doute, (iii) est corrélé au niveau d’anxiété, et (iv) est associé à des mécanismes cognitifs mettant en jeu le cortex préfrontal, et plus spécifiquement CMAr et pré-SMA.

Publication
Bosc M., Bioulac B., Langbour N., Nguyen TH., Goillandeau M., Dehay B., Burbaud P & Michelet T. (2016). Doubt and checking behavior in monkeys. Scientific Reports (under revision). 

 




Jury

Dr. BORAUD Thomas

DR

Université de Bordeaux
Président

Dr. JAAFARI Nematollah
Maître de conférences
Université de Poitiers
Rapporteur

Dr. PROCYK Emmanuel
Directeur de recherche
Université de Lyon
Rapporteur

Pr. BIOULAC Bernard
Professeur des Universités
Université de Bordeaux
Membre invité

Directeur de thèse



Dr Thomas Michelet
MCU  dans l'équipe: Physiology and pathophysiology of executive functions (Pierre Burbaud, Thomas Boraud) IMN