Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

HDR de Stéphanie Caillé-Garnier

Le 17 décembre 2013

Stéphanie Caillé Garnier présentera son HDR le 17 Décembre 14h30 à la CGFB


J’ai débuté ma carrière scientifique dans le laboratoire de « Neuropsychobiologie des désadaptations » dirigé par le Dr. Luis Stinus,
partie intégrante de l’UMR 5541 (Dir. B. Bloch). De 1997 à octobre 2000, j’ai effectué mon doctorat sous la direction du Dr. Stinus. Mes travaux s’intéressaient plus particulièrement à l’étude des substrats neurobiologiques de la dépendance aux opiacés au travers de l’étude des composantes somatiques et motivationnelles du syndrome de sevrage. En Janvier 2001, j’ai rejoint l’équipe du Dr. Loren H Parsons, dans le Département de Neuropharmacologie (Dir. GF Koob ; The Scripps Research Institute, La Jolla, USA) pour effectuer un stage postdoctoral.
Mes objectifs pour ce stage doctoral étaient d’élargir mes compétences en pharmacologie comportementale (auto-administration intraveineuse chez le rat) et d’apprendre une technique de mesure « in vivo » que je pourrais coupler à l’approche comportementale. J’ai donc appris la microdialyse « in vivo » pour examiner les substrats neurobiologiques des propriétés renforçantes des opiacés, en ciblant plus précisément les systèmes dopaminergique, GABAergique, glutamatergique et leur modulation par les endocannabinoïdes.

En Octobre 2005, j’ai intégré le laboratoire de « Neuropsychobiologie des désadaptations » dirigé par le Dr. Martine Cador, UMR5541 et je travaille actuellement au sein de l’UMR5287 - Institut de Neurosciences Cognitives et Intégratives d’Aquitaine (INCIA)- dont le directeur est JR Cazalets. Je fais partie de l’équipe « Neuropsychopharmacologie de l’Addiction » dirigée par Martine Cador, constituée de Catherine Le Moine, Françoise Dellu-Hagedorn et Angelo Contarino. Je travaille sur un projet de recherche qui a pour objectif général compréhension des effets à long terme de l’exposition à différentes drogues d’abus, et en particulier à l’héroïne ou la nicotine. Dans ces études, une attention particulière est portée au rôle modulateur du système endocannabinoïde dans les effets de ces drogues.
Ces travaux mettent en œuvre des approches de pharmacologie comportementale corrélées à des approches de neurobiologie « in vivo » et « in vitro » afin d’améliorer la compréhension des mécanismes mis en jeu.

Publications principales :

Simonnet A, Cador M and Caillé S. (2013) Nicotine reinforcement is reduced by cannabinoid CB1 receptor blockade in the ventral tegmental area. Addict Biol. Jul 11. doi: 10.1111/j.1369-1600.2012.00476.x. [Epub ahead of print].

Krawczyk M, Mason X, DeBacker J, Sharma R, Normandeau CP, Hawken ER, Di Prospero C, Chiang C, Martinez A, Jones AA, Doudnikoff É, Caille S, Bézard E, Georges F, Dumont ÉC. (2013) D1 dopamine receptor-mediated LTP at GABA synapses encodes motivation to self-administer cocaine in rats. J Neurosci., 33(29):11960-71.

Stinus, L.; Cador, M.; Caillé, S. (2012) Repeated Episodes of Heroin Cause Enduring Alterations of Circadian Activity in Protracted Abstinence. Brain Sci. 2, 421-433. Caillé S, Clemens K, Stinus L, Cador M (2012) Modeling nicotine addiction in rats. Methods Mol Biol. 2012; 829:243-56.

Clemens KJ, Caillé S, Cador M (2010). The effects of response operandum and prior food training on intravenous nicotine self-administration in rats. Psychopharmacology (Berl), 211(1):43-54.

Caillé S, Guillem K, Cador M, Manzoni OJ and Georges F. (2009). Voluntary nicotine consumption triggers in vivo potentiation of cortical excitatory drives to midbrain dopaminergic neurons, Journal of Neuroscience, 29(33):10410-5.

Caillé S, Alvarez-Jaimes L, Polis I, Stouffer DG, Parsons LH. (2007) Specific alterations of extracellular endocannabinoid levels in the nucleus accumbens by ethanol, heroin, and cocaine self-administration, Journal of Neuroscience, 27(14):3695-70

 

 

Jury

Rapporteurs
Sylvie GRANON
PU, Paris sud,Orsay
Patricia ROBLEDO
PU, Pompeu Fabra, Espagne
Francis CHAOULOFF
DR Inserm, U862, Bordeaux
Présidente
Martine CADOR
DR CNRS, UMR 5287, Bordeaux
Examinateur
Marcello SOLINAS
CR CNRS, UMR 6187, Poitiers