Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

HDR Stefan Clemens

"La neuromodulation dynamique des circuits neuronaux: Flexibilités et restrictions imposées au fonctionnement physiologique”

Le 7 mars 2011

Groupe de John Simmers (Organisation et Adaptabilité des Systèmes Moteurs) Institut de Neurosciences Cognitives et Intégratives d’Aquitaine (INCIA) 


 Un but principal en neurosciences est de comprendre le comportement d’un animal en termes de propriétés de ses neurones et de leurs connexions synaptiques, et comment l’animal peut s’adapter à des changements dynamiques de son environnement.
Il apparait que le système nerveux peut ajuster son fonctionnement et se réorganiser pour produire des activités adéquates afin de satisfaire une large gamme de comportements différents (exemple pour les systèmes moteurs : la marche, le trot, le galop ; exemple pour le système autonome : les effets de ces différents modes de locomotion sur la respiration, la digestion et le système cardiaque). De nombreuses études ont eu pour objet la compréhension de la genèse des activités motrices par le système nerveux central, et leurs modifications en fonction des tâches comportementales à accomplir ou en fonction des contraintes extrinsèques (comme des rythmes circadiens, ou des influences environnementales) et intrinsèques (comme les changements liés au développement ou le vieillissement).

À la base du comportement se trouvent des activités neuronales, et des progrès importants ont été réalisés par l’analyse de ces activités, ainsi que par des analyses des propriétés intrinsèques des neurones et des synapses qui constituent les réseaux des neurones participants. Néanmoins, malgré tous ces efforts, les mécanismes cellulaires par lesquels des réseaux des neurones adaptent leurs activités d’une façon dynamique aux changements environnementaux étaient beaucoup moins connus lorsque j'ai commencé ma thèse.

L’ensemble de mes expertises conceptuelles et expérimentales m’a permis d’aborder les questions sur des interactions entre des réseaux neuronaux de la moelle épinière et sa modulation dynamique. De plus, les projets de recherche en cours, situés à l’interface entre les neurosciences et la physiologie, sont en relation avec les grandes fonctions physiologiques de l’organisme et ils vont contribuer à déchiffrer les mécanismes moléculaires et cellulaires de la modulation dopaminergique dans la moelle épinière, et en particulier dans le système autonome.

Today: The Clemens Lab @ East Carolina University
Investigating the role of Dopamine in the spinal cord

Séminaire du 26 juin 2006 à 11:30 ( Institut Magendie) / Stefan Clemens "Dopamine function in the spinal cord: its modulatory actions and its relation to restless legs syndrome"

Tribute to John Simmers 2018

 

Stefan Clemens, PhD, HdR Department of Physiology Brody School of Medicine 600 Moye Blvd, 6N-98 East Carolina University Greenville, NC 27834, USA (CLEMENSS @ ecu.edu)
Dernière mise à jour le 19.11.2018

Jury

Denis Combes
Président du Jury
PU
Université Bordeaux

Ansgar Buschges
Pr
Rapporteur
Université de Koln
François Clarac
DR CNRS
Rapporteur
Université Aix Marseille
Daniel Zytnicki
Rapporteur
DR CNRS Univ Paris 5
Marc-Antoine Ghorayeb
Invité
Maitre de conf-PU
Université Bordeaux