Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

HDR Denis Combes

Le 3 juin 2005

Les comportements moteurs rythmiques sont élaborés par des réseaux de neurones du système nerveux central. Cependant, il est indispensable d'adapter ces activités centralement programmées aux besoins comportementaux et aux contraintes environnementales rencontées par l'organisme. Dans un premier temps, en utilisant des circuits générateurs de rythmes moteurs appartenant à des systèmes nerveux "simples" (chez les crustacés), je me suis intéressé aux mécanismes cellulaires et synaptiques grâce auxquels ces activités peuvent être modifiées à court ou à moyen terme, notamment par les retours proprioceptifs et les afférences neuromodulatrices, pour s'adapter aux besoins rencontrés par l'animal. Plus récemment, j'ai abordé les mécanismes sous-tendant l'adaptation des réseaux moteurs non plus aux contraintes environnementales, mais aux modifications de l'organisation corporelle de l'animal lui-même.
Outre la croissance, inhérente à tous les organismes vivants, cette organisation peut subir des transformations profondes (accident par exemple) qui requièrent, de la part du système nerveux des capacités de réorganisations fonctionnelles plus importantes. Afin de déterminer les mécanismes qui sous-tendent ces capacités de plasticité à long terme, nous avons choisi d'étudier l'appareil locomoteur de l'amphibien Xenopus laevis au moment de sa transformation de la forme larvaire (nage ondulatoire) à la forme adulte (nage appendiculaire) pendant la métamorphose. En effet, l'animal subit en continu des modifications dramatiques (pousse des membres, perte de l'appendice caudal) qui vont nécessiter une remodélisation constante des réseaux moteurs spinaux et supra-spinaux responsables de la genèse des mouvements locomoteurs correspondants.
Ce sont les mécanismes neuronaux de cette réorganisation dynamique développementale du système nerveux et des fonctions sensori-motrices que j'étudie dans ce nouvel axe de recherche.

Focus


Denis Combes MCU à Bordeaux 1 dans l'unité CNRS UMR 5543 de Bernard Bioulac présente son Habilitation à Diriger les Recherches sur le thème :"Mécanismes intégratifs et cellulaires responsables de la plasticité fonctionnelle des systèmes moteurs : remaniement des réseaux neuronaux à court terme par des afférences sensorielles et reconfiguration à long terme au cours du développement."
Le vendredi 3 juin 2005 à 14h30 salle de conférences de l'UMR 5543 (Labo. B. Bioulac): zone Nord, Bâtiment 2a, 2e étage
Heure :14h30

Jury

Composition du Jury :

M. Jean-Marie CABELGUEN, Professeur Université Bordeaux 1, Rapporteur
M. Hans-Joachim PFLUEGER, Professeur Université de Berlin, Allemagne, Rapporteur
M. Keith SILLAR , Professeur Université de St Andrews, Ecosse, Rapporteur
M. John SIMMERS, Directeur de Recherche (DR1) CNRS, Bordeaux, Examinateur
M. Bernard BIOULAC, Professeur Université Bordeaux 2, Examinateur