Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Ronald Keiflin

"La rechute chez le toxicomane et sa modelisation chez l’animal : Analyse des processus comportementaux élémentaires"

Le 17 juin 2008

Résumé

L’addiction est une pathologie chronique caractérisée par de fréquentes rechutes même après des périodes prolongées d’abstinence. Chez le toxicomane, il a été démontré que la réexposition à la drogue contribue à précipiter le rétablissement d’une consommation compulsive. Chez l’animal de laboratoire, la réexposition à la drogue induit la réinstallation d’un comportement éteint de recherche de drogue. Pourtant, les mécanismes intimes par lesquels la réexposition à la drogue entraîne cette réinstallation restent mal connus. L’objectif de ce travail était de déterminer les processus comportementaux impliqués dans la réinstallation induite par la réexposition à la cocaïne. Nous avons mis en évidence que : 1/ l’administration de cocaïne constitue un stimulus (interne) discriminatif qui contrôle l’expression du comportement préalablement exécuté en présence de ce stimulus. Ainsi, la réexposition à la cocaïne peut réinstaller un comportement de recherche de nourriture, à condition que ce comportement ait été préalablement exécuté sous les effets de la cocaïne. 2/ la réinstallation induite par la cocaïne ne dépend pas de la valeur de la récompense préalablement obtenue. Ce résultat indique que la réinstallation n’est pas guidée par la représentation des conséquences du comportement (la réinstallation n’est pas un comportement par lequel l’animal cherche à obtenir la drogue). Ces résultats démontrent que la réexposition à la cocaïne constitue un stimulus discriminatif qui contrôle l’expression de certains automatismes comportementaux. Cette réinstallation automatique, non intentionnelle, pourrait expliquer la forte probabilité de rechute malgré la connaissance des conséquences négatives.
 
Mots clés Addiction, rechute, réinstallation, modèles animaux, auto-administration intraveineuse, extinction, cocaïne, automatismes comportementaux.


Cnrs 5227

Discipline
Neurosciences et Pharmacologie

Adresse du laboratoire
UMR CNRS 5227 Mouvement - Adaptation - Cognition
Equipe "Neuropsychopharmacologie de l'addiction"
Université Victor Segalen Bordeaux 2
BP 31, 146 rue Leo Saignat
33076 Bordeaux Cedex, France

Focus

Ronald Keiflin
CNRS UMR 5227
Equipe de Martine Cador Neuropsychopharmacologie de
l’addiction 



Ronald Keiflin a préparé sa thèse sous la direction de Martine Cador , dans l’équipe de Martine Cador: Neuropsychopharmacologie de l’addiction , Unité Mixte CNRS 5227 « Mouvement-Adaptation-Cognition » de Jean-René Cazalets "La rechute chez le toxicomane et sa modelisation chez l’animal : Analyse des processus comportementaux élémentaires"

Jury

Dr Georges Di Scala, DR2 CNRS (Bordeaux)Président
Dr Nicole El Massioui, CR1 CNRS (Orsay)Rapporteur
Dr Louk Vanderschuren, Rudolf Magnus Institute(Utrecht, Pays-Bas)    Rapporteur
Dr Philippe Oberling, MCU-PH(Strasbourg)Examinateur
Dr Martine Cador, DR2 CNRS (Bordeaux)Dir. de thèse
     
Mention Science Biologiques et Médicales

Publications récentes

 Keiflin R., Vouillac C., Cador M. (2008) Level of operant training rather than cocaine intake predicts level of reinstatement. Psychopharmacology 197: 247-261

Keiflin R., Isingrini E., Cador M. (2008) Cocaine-induced reinstatement in rats: evidence for a critical role of cocaine stimulus properties. Psychopharmacology 197: 649-660
Lenoir M., Keiflin R. (2006) Heroin addiction: anticipating the reward of heroin or the agony of withdrawal? J Neurosci. 36: 9080-9081

Keiflin R., Isingrini E., Cador M. A study of cross-reinstatement between drugs and a “natural” reward in rats. Is there a role for the expression of behavioral sensitization in the reinstatement process? (en préparation)

Keiflin R., Cador M. Cocaine induces habit-based reinstatement (en préparation)