Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Frédéric Esclassan

"Nature et substrat neurobiologique du conditionnement de trace : Etude en conditionnement de peur chez le rat"

Le 19 décembre 2008

Résumé

Le conditionnement de Trace est une forme particulière de conditionnement Pavlovien dans laquelle le stimulus conditionnel (SC) et le stimulus inconditionnel (SI) sont séparés par un intervalle de temps. La possibilité d’établir une association entre ces deux stimuli va à l’encontre de la loi de contiguïté. Pour expliquer comment l’absence de contiguïté est compensée, deux hypothèses ont été formulées. L’hypothèse de la Médiation Contextuelle repose sur la fonction hippocampique, alors que l’hypothèse de la Trace persistante pourrait reposer sur des structures impliquées dans la mémoire de travail telles que le cortex préfrontal médian ou le cortex entorhinal (CE). Ce travail de thèse examine lors d’un conditionnement de peur, la sensibilité respective du conditionnement de Trace et du conditionnement contextuel vis-à-vis de lésions ou d’inactivations réversibles de ces structures, dans des groupes de rats conditionnés avec un intervalle de Trace de 30 s ou en protocole de Délai. Les résultats obtenus laissent supposer que chacun des deux mécanismes proposés pourrait être impliqués. Cependant, un rôle particulier pourrait être attribué au CE dans le maintien d’une représentation du SC durant l’intervalle de Trace. Nous montrons en particulier que ce maintien nécessiterait une activité cholinergique dans cette structure durant l’acquisition et qu’il pourrait reposer sur la présence dans le CE de neurones à activités persistantes supposées impliquées dans les processus de mémoire de Travail.

 
Cnrs 5228 Mac
Centre de Neurosciences Intégratives et Cognitives (CNIC) UMR 5228, CNRS / Université Bordeaux I

Mention
Science Biologiques et Médicales

Adresse du laboratoire
Centre de Neurosciences Intégratives et Cognitives (CNIC) UMR 5228, CNRS / Université Bordeaux I Bat. B2, Avenue des Facultés

 

Focus


Frédéric Esclassan a préparé sa thèse sous la direction d'Alain Marchand, dans l’équipe « Fonctions exécutives, circuits neuronaux et développement de Georges Di Scala, « Remaniements fonctionnels des réseaux locomoteurs spinaux au cours du développement de l’amphibien Xenopus laevis en métamorphose ».

Publication récente

Differential contribution of dorsal and ventral hippocampus to trace and delay fear conditioning
Frederic Esclassan, Etienne Coutureau , Georges Di Scala , Alain R. Marchand
Hippocampus, Published Online: 6 Aug 2008