Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Chloé LE ROY

"Stress, opioïdes et sensibilisation à la douleur-Thérapie nutritionnelle par un régime appauvri en polyamines"

Le 29 avril 2008

Résumé

Notre travail de thèse a concerné l’étude des processus de sensibilisation à la douleur et d’une thérapie nutritionnelle par un régime appauvri en polyamines afin de prévenir le développement d’un tel processus.
Nos résultats ont montré que des stress environnementaux non nociceptifs, qui induisent une libération de peptides opioïdes endogènes, amplifient de manière durable l’hyperalgésie induite par une inflammation. Ainsi, l’exposition à des événements stressants conduirait à une sensibilisation latente à la douleur. Nous avons également montré qu’une très faible dose de fentanyl (50 ng/kg), qui induit une analgésie chez des animaux naïfs, induit, à l’opposé, une hyperalgésie chez des animaux ayant été exposés à des stress. Ce test pharmacologique permet de détecter et de prédire la capacité des animaux à développer une sensibilisation à la douleur.
En parallèle, notre étude a montré que plus le taux de polyamines de l’alimentation est élevé, plus les animaux sont hypersensibles à la douleur. Les polyamines sont des modulateurs positifs des récepteurs de type NMDA impliqués dans les processus de sensibilisation à la douleur. Ainsi, d’un point de vue thérapeutique, un traitement par un régime appauvri en polyamines réduit considérablement l’hypersensibilité à la douleur induite par l’exposition à des événements stressants et permet également de prévenir l’état affectif négatif induit par l’administration d’opioïdes exogènes (fentanyl ou héroïne).
Ces données précliniques suggèrent que la thérapie nutritionnelle par un régime appauvri en polyamines pourrait représenter une stratégie innovante et particulièrement bénéfique pour améliorer la prise en charge de la douleur.

Mots clés
sensibilisation - hyperalgésie - alimentation - polyamines - opioïdes - stress -anxiété


Abstract
 
The aim of this work was to study the pain sensitization process and to evaluate a polyamine-deficient diet as a nutritional therapy to prevent or treat this process.
We showed that non-nociceptive environmental stress, which induce endogenous opioid release, enhance the hyperalgesia associated with an inflammatory pain. Thus, pre-stressful events could lead to latent pain sensitization. Moreover, it was possible to discriminate stressed versus unstressed animals through the type of response to a fentanyl ultra-low dose test (50 ng/kg), i.e. hyperalgesia or analgesia, respectively. Interestingly, this pharmacological test permits the prediction of pain sensitivity level.
In this study, we showed that the higher the level of polyamines of food, the higher animals are hypersensitive to pain. Polyamines are positive modulators of NMDA receptors which are implicated in pain sensitization process. Thus, from a therapeutic viewpoint, a polyamine-deficient diet reduces pain hypersensitivity induced by pre-stressful events and long-lasting anxiety-like behavior induced by opioids (fentanyl or heroin).
Altogether, this preclinical data suggests that a nutritional therapy based on a polyamine-deficient diet could improve therapeutic strategies to reduce pain vulnerability. Moreover, this safe strategy could limit the risk of transition from acute to chronic pain, especially in patients with a severe psychological stress history.

Keywords
sensitization - hyperalgesia - diet - polyamines - opioids - stress - anxiety

Discipline Neurosciences
CNRS UMR 5227

Adresse du laboratoire
Laboratoire CNRS UMR 5227 Mouvement-Adaptation-Cognition
Equipe "Homéostasie AllostasiePathologie Réhabilitation"
Université Victor Ségalen Bordeaux
Zone Nord, Bât 4A, 3ème étage
146, rue Léo Saignat
33077 Bordeaux cedex

Focus



Chloé le Roy a préparé sa thèse sous la direction et dans l'équipe de Guy Simonnet : « Homéostasie-Allostasie-Pathologie-Réhabilitation », Unité mixte : CNRS 5227 « Mouvement-Adaptation-Cognition » de Jean-René Cazalets

Jury

M. L. Plaghki PU-Praticien Hospitalier, Bruxelles    Rapporteur
M. J. Valmier PU, Montpellier Rapporteur
M. S. Ahmed Chargé de recherche CNRS, Bordeaux, Examinateur
M. R. Marthan PU-Praticien Hospitalier, Bordeaux Examinateur
M. M. Pohl Chargé de recherche INSERM, Paris Examinateur
M. G. Simonnet PU-Praticien Hospitalier, Bordeaux Directeur de thèse