Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Cyril Déjean

"Oscillations synchronisées dans les ganglions de la base : Approche électrophysiologique multiélectrodes-multisites sur le rat libre de ses mouvements en condition normale et parkinsonienne"

Le 20 décembre 2006

Les oscillations synchrones dans les ganglions de la base (GB) sont considérées comme un marqueur de la maladie de Parkinson (MP). Leur signification fonctionnelle ainsi que les substrats neuronaux qui les sous-tendent restent cependant mal connus. A l’aide d’enregistrements simultanés de plusieurs neurones dans différents sites interconnectés des GB, nous avons étudié le mode de transmission des oscillations et notamment des fuseaux haut voltage qui sont communs chez le rat éveillé. Nous nous sommes appliqués à décrire leurs caractéristiques en condition normale puis en condition parkinsonienne chez un analogue expérimental rongeur de la MP. En condition parkinsonienne, la transmission des oscillations synchrones est facilitée et ce phénomène semble sous tendu par une accélération de la transmission du signal au travers des GB. De plus, cette facilitation semble cruciale au développement des symptômes locomoteurs, alors que l’influence des oscillations parait secondaire.

Synchronous oscillations in the basal ganglia :
Multisites electrophysiological recordings in the freely moving rat in normal and parkinsonian condition

Abstract

Synchronous oscillations in the Basal Ganglia (BG) are considered as an electrophysiological signature of Parkinson’s disease (PD). Their functional significance as well as the neuronal basis underlying them remain poorly understood. By means of simultaneous recordings of neuronal populations in interconnected structures of the BG we studied the way oscillations are transmitted and most notably the high voltage spindles that are common rhythmic events in the awake rat. We first analyzed their characteristics in the normal condition then in parkinsonian condition by means of a rodent model of PD. In parkinsonian condition, the transmission of oscillations is facilitated and this phenomenon seems to rely on an acceleration of information transmission through the BG. Moreover this acceleration seems to be crucial for the development of locomotor impairment while the influence of locomotor symptoms appears to be secondary.

Focus


Cyril Déjean a préparé sa thèse sous la direction de Thomas Boraud, dans le laboratoire "Physiologie et physiopathologie du mouvement" CNRS UMR 5543 du Professeur Bioulac, Institut des Neurosciences de Bordeaux, Université Bordeaux 2 

Jury

M. Daniel Zytnicki DR Président
Université René Descartes Paris 5
M. André Nieoullon PU Rapporteur
Université de la Méditerranée Aix-Marseille 2
M. Jean Michel Deniau PU Rapporteur
Université Pierre et Marie Curie Paris 6
M. Bernard Bioulac PU - Praticien Hospitalier Examinateur
Université Victor Segalen Bordeaux 2
M. Thomas Boraud Chargé de recherche Directeur de thèse Université Victor Segalen Bordeaux 2