Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Cécile Bats

Etude du rôle des protéines d’échafaudage dans le contrôle du trafic de surface des récepteurs AMPA

Le 14 novembre 2006

La transmission glutamatergique est déterminée en partie par le nombre de récepteurs AMPA à la synapse. Ce nombre est le résultat d’un équilibre dynamique entre trois populations de récepteurs: synaptiques, extra-synaptiques et intracellulaires. Un changement de cet équilibre serait responsable de certaines modifications de la transmission observées lors de la maturation et de la plasticité synaptique. Il a été montré récemment que les récepteurs AMPA étaient échangés entre sites synaptiques et extra-synaptiques par simple diffusion dans la membrane plasmique. Alors que le rôle des protéines d’échafaudage dans le contrôle du trafic vésiculaire des récepteurs est établi, la nature des protéines impliquées dans leur trafic de surface est inconnue. En suivant le mouvement des récepteurs AMPA dans la membrane neuronale au moyen de petites particules fluorescentes, les quantum dots, nous avons montré que leur diffusion était modifiée par la perturbation de leur interaction avec les protéines d'échafaudage Narp et Stargazin/PSD-95. Ces protéines, en contrôlant le piégeage des récepteurs aux synapses, maintiennent et potentiellement modulent l'efficacité de la transmission synaptique.

Focus


Cécile Bats a préparé sa thèse sous la direction de Daniel Choquet dans le Laboratoire de "Physiologie cellulaire de la synapse " Cnrs Umr 5091 de Christophe Mulle , Institut des Neurosciences de Bordeaux, Université Bordeaux 2 

 

Jury

Marc Landry PU de Bordeaux 2, Président
Antoine Triller DR INSERM, Rapporteur
Jean Cartaud DR CNRS, Rapporteur
Christian Lüscher PU de Genève, Examinateur
Nathalie Sans Docteur INSERM, Examinateur
Daniel Choquet DR CNRS,Directeur de Thèse