Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Thèse Deborah Huyghe

"Etude du trafic polarisé de la sous-unité GluK3 des récepteurs du glutamate de type kaïnate"

Le 18 décembre 2009

Résumé

Les récepteurs du glutamate de type kaïnate (KAR) jouent une grande variété de rôles dans la régulation de l’activité des réseaux neuronaux. Les KARs sont localisés à la fois dans les domaines pré- et postsynaptiques et sont impliqués dans différents rôles physiologiques tels que la libération de neurotransmetteur, le contrôle de l’excitabilité neuronale ainsi que l’intégration et la plasticité synaptique (Pinheiro et Mulle 2006). Mon sujet de thèse a consisté à étudier les mécanismes impliqués dans le trafic subcellulaire et de l'expression polarisée des récepteurs de type kaïnate contenant la sous-unité GluK3. J’ai d’abord essayé de trouver des protéines associées, cytoplasmiques, qui pourraient intervenir dans le trafic de ces récepteurs. Les approches de protéomique que j’ai utilisées n’ont pas donné de résultat. J’ai ensuite tenté de produire des anticorps dans le but de visualiser ces récepteurs dans le cerveau. Malheureusement, je n’ai pas obtenus d’anticorps suffisamment affins pour réaliser ce projet. Par des approches de mutagénése dirigée et d’expression des récepteurs recombinants dans des systèmes hétérologues ou dans des neurones d’hippocampe en culture, j’ai pu mettre en évidence que la sous-unité GluK3 est endocytée par la voie dépendante de la clathrine via un motif di-leucine cytoplasmique. L'endocytose des récepteurs est régulé par l'application d'acide kaïnique et permet une expression polarisée de GluK3b dans les dendrites. Nous avons ensuite développé un projet d'étude du trafic des récepteurs de type kaïnate hétéromériques composés des isoformes GluK3a et GluK3b. Ce projet est actuellement en cours, mais des données préliminaires semblent impliquer la sous-unité GluK3a dans le processus d'exocytose des récepteurs. Il est donc possible que l’association des deux isoformes serait nécessaire au contrôle de l'expression membranaire du récepteur (via GluK3a) et à l'adressage polarisé dans les neurones (via GluK3b). Cette hypothèse doit cependant être encore validée.       

   
Equipe de Christophe Mulle

Discipline Sciences de la Vie et de la Santé

Spécialité Neurosciences, biochimie

Mots clés
Récepteurs de type kaïnate, GluK3, trafic protéique.

Adresse du laboratoire
Physiopathologie de la transmission synaptique glutamatergique.Equipe de Christophe Mulle. Rattachée à l'unité : Physiologie cellulaire de la synapse - Christophe Mulle CNRS UMR 5091 PCS. Institut François Magendie.146 rue Léo Saignat 33077 Bordeaux cedex

Focus


Deborah Huyghe a préparé sa thèse sous la direction de Françoise Coussen.

Jury

Jochen Lang (rapporteur), Stephane Martin (rapporteur), Catherine Faivre-Sarrailh (examinateur), Benedicte Dargent (examinateur).