Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Le Rotary et Bordeaux Neurocampus célèbrent leur partenariat

une centaine d’invités, issus de la société civile, de l’entreprise, de la recherche et du Rotary.

Le 12 octobre 2017

Depuis une dizaine d’années, le District Rotary Aquitaine Charentes aide Bordeaux Neurocampus en collectant des fonds pour aider la recherche sur le cerveau sous forme de subventions ou de bourses pour les chercheurs.

Pour célébrer ce partenariat exemplaire, unique en France,  le 12 Octobre 2017 une soirée dédiée aux rôles respectifs de chacun a permis de comprendre, d’une part, les opérations menées par le Rotary pour recueillir des fonds, d’autre part leur redistribution par la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC) aux chercheurs bénéficiaires.

de gauche à droite Andreas Frick, Nathalie Tzourio-Mazoyer, Erwan Bézard et Christophe Mulle

Cette soirée, organisée dans le Grand Amphithéatre du nouveau Centre Broca Nouvelle Aquitaine, inauguré juste deux semaines auparavant, était animée par Jean Cambar, Professeur honoraire de l’Université de Bordeaux et Rotarien, past-Gouverneur du district. 

L’ouverture par Messieurs Christophe Mulle, Directeur de la Fédération Bordeaux Neurocampus et Jean-Paul Nouhaud, Gouverneur du District Rotary Aquitaine Charentes, symboles de ce partenariat exemplaire de 10 ans fut effectuée en présence de plus d’une centaine d’invités, issus de la société civile, de l’entreprise, de la recherche et du Rotary.


Jean-Paul Nouhaud, Gouverneur du District Rotary Aquitaine Charentes,

Christophe Mulle présente la structure de Bordeaux Neurocampus, véritable « Silicon Valley des Neurosciences » pour la renommée internationale de sa recherche, occupant un nouvel ensemble ultramoderne sur le campus de l’Université de Bordeaux, comptant une communauté pluridisciplinaire de 650 personnels de recherche, dont 200 ingénieurs et techniciens, répartis en 8 grands instituts et 49 équipes de recherche.

Roland Germon, du RC de La Rochelle, délégué Espoir en Tête (EET) pour le district, cheville ouvrière de la logistique de l’organisation pour la région Aquitaine Charentes, présente l’organisation sur le terrain d’Espoir en Tête, la seule opération rotarienne à l’échelle nationale française et dresse le bilan des fonds recueillis lors de cette soirée cinéma, organisée dans plus de 400 cinémas.

La collecte est maximale : 1 euro collecté = 1 euro distribué.  Cette opération lancée en 2008, permet de vendre chaque année environ 100.000 places de cinéma, grâce au réseau des Rotariens, mais aussi des entreprises partenaires. En 12 ans, près de 11 millions d’euros ont été collectés pour financer 62 projets d’un montant moyen de 175 000 euros chacun, destinés à des achats de matériels de recherche. Le district 1690 a collecté 650 000 euros.

La notoriété de Bordeaux-Neurocampus a permis, après sélection par le Conseil scientifique de la FRC, de récompenser 5 lauréats chercheurs du Centre pour un montant de près d’un million d’euros. 

Jean-Pierre Archimbaud, du RC de Saint Médard en Jalles, correspondant Aquitaine de la FRC et Jean-Pierre Gourbeyre du RC de Blaye complètent cette présentation par quelques exemples concrets des implications particulières des Rotary clubs pour augmenter le nombre des billets vendus, grâce à des démarches partenariales avec les entreprises. 


Ci dessus: Madame Anne-Marie Sacco, directrice déléguée de la Fédération pour la Recherche sur le Cerveau (FRC), présente à Bordeaux pour cette soirée exceptionnelle, accompagnée de Denis Rhode et Christian Michaud, décrit les missions de la FRC, partenaire du Rotary pour l’action Espoir en Tête.

Cette Fédération regroupe les nombreuses associations de patients souffrant de maladies du cerveau (neurologiques et psychiques). Elle est dotée d’un Conseil d’administration et d’un Conseil scientifique, qui définissent notamment le mode de sélection des appels à projet et le calendrier. Elle insiste sur les modalités d’attribution précises des bourses pour les chercheurs, selon des règles strictes, en totale transparence.  Enfin, elle évoque les campagnes de sensibilisation audio-visuelle, avec, cette année, l’implication particulière de Marc-Olivier Fogiel, parrain de la FRC.

Un film, réalisé par Yves Deris et Franck Burglen, illustre concrètement l’utilisation des subventions de recherche FRC/EET, par la présentation des 5 lauréats chercheurs de Bordeaux Neurocampus, déjà récompensés.  Erwan Bézard (lauréat 2008), Christophe Mulle (2008), Marc Landry (2010), Nathalie Tzourio-Mazoyer (2015) et Andréas Frick (2016) exposent brièvement leurs travaux de recherche.

Ces distinctions illustrent l’excellence de Bordeaux Neurocampus dans la recherche des neurosciences françaises. Ensuite, un moment rare est la montée sur la scène des lauréats EET, l’auditoire leur réservant une ovation pour les remercier de leurs efforts, avec tous leurs collègues de Bordeaux Neurocampus, en faveur des patients atteints par les maladies du cerveau.  La recherche du Centre Broca s’effectue dans des domaines très variés, dont l’originalité est l’étude « de la cellule au patient », du plus simple au plus complexe, avec tous les niveaux d’investigation, aussi bien en physiologie qu’en pathologie. Certains de ces acteurs, directeurs d’instituts et de laboratoires, ont bien voulu présenter leur structure et leurs travaux de recherche de pointe.

Ces interventions illustrent l’intérêt de ces recherches fondamentales et appliquées pour améliorer la santé des patients.

  • Daniel Choquet, Directeur de l’Institut interdisciplinaire en Neurosciences, travaille à l’échelle microscopique sur la mobilité des récepteurs des synapses nerveuses,
  • Sophie Layé, Directrice du laboratoire Nutrineuro, développe les approches expérimentales et cliniques du rôle de la nutrition sur le fonctionnement de notre cerveau,
  • Erwan Bézard, Directeur de l’Institut des Maladies Neurodégénératives, étudie l’origine des syndromes moteurs (tremblement, rigidité) et non-moteurs de la maladie de Parkinson pour des applications thérapeutiques.

Un autre aspect moins connu de ce partenariat entre le District Rotary 1690, la FRC et les Neurosciences est l’Opération Neurodon, que présente Jacques Lagoanère, du RC de Pessac, coordinateur Neurodon du District Aquitaine Charentes.

Le Neurodon contribue aussi à soutenir la recherche sur le cerveau lors de campagnes nationales organisées depuis 2002 dans les magasins Carrefour.

Depuis 2002, 1,5 million € ont été collectés pour financer 29 programmes de recherche par appel à projets sur une thématique particulière chaque année.

Grâce aux bénévoles, donateurs, personnels des magasins Carrefour et aux actions spécifiques rotariennes, le district Rotary Aquitaine-Charentes a collecté en 14 ans 424 000 €. En 2017, cette collecte représente le 1/5 de la collecte nationale. La prochaine journée Neurodon aura lieu le samedi 24 mars 2018.

Une dernière présentation vient confirmer la réalité de la coopération exemplaire Rotary/Entreprises en vue d’aider les services de traitement des maladies de Bordeaux-Neurocampus ; Jean Sarraute, du RC de Libourne-Saint-Emilion, présente l’organisation par ce club d’une grande Course pédestre, « les VINS Kms de Saint Emilion » , dont le produit, très largement abondé par une subvention mondiale de la Fondation Rotary, est destiné à la dotation en matériels d’une équipe soignante de l’Institut des Maladies Neurodégénératives.

Ci dessus: Pour clôturer cette célébration de partenariat, Christophe Mulle, le Directeur de la Fédération Bordeaux Neurocampus, qui nous accueillait ce soir, a dégagé les temps forts et les conclusions de cette soirée.  Le modérateur, au nom du Comité d’organisation, remerciait tous les intervenants et la très nombreuse assistance et les invitait à un buffet convivial, où les entreprises partenaires et les rotariens présents ont pu longuement échanger avec les chercheurs.

CONTACTS :
« Jean-PierreARCHIMBAUD » <jeanpierre.archimbaud @ neuf.fr>,
« Jean CAMBAR » <jeanam.cambar @ wanadoo.fr>
Site du Rotary District 1690 Aquitaine Charente : https://rotary1690.org/a