Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Au BIC, point d'orgue du travail créatif de Laurent Chiffoleau

Le 24 mars 2017

Souvenez vous du lancement de cette opération lancée en 2015 par l'Université de Bordeaux: 
Faire bouger les lignes, voir les choses sous un autre angle en permettant aux artistes et aux scientifiques de se rencontrer et de créer ensemble des œuvres inédites, telle est la philosophie de FACTS.
Des laboratoires de recherche aux ateliers d’artistes, de nouveaux chemins de connaissance et de créativité sont explorés, des chemins de traverse ouvrant de nouveaux horizons.
Nous avions déjà eu en Juin 2015 le travail d'Amandine Chenot: le fruit d'une introspection, un travail personnel sur le cerveau humain. Voir son passage dans le laboratoire de Christophe Mulle.



Reflet synaptique/ travail réalisé grâce au concours de Christel Poujol et de Daniel Choquet , directeur du Bordeaux Imaging Center
En partant, de l’imagerie photonique de très haute résolution, répondant à des critères et des codes, Laurent Chiffoleau  propose de porter un regard et de développer un geste artistique pour une mise en lumière et poétique d’images BIC - Bordeaux Imaging Center 

Laurent Chiffoleau: qu’avez-vous appris ? Qu’a apporté cette expérience à votre démarche créative ?
Elle a nourri le processus de création. Je crée à partir d’un voyage intérieur, en partant de la globalité de l’être, pour arriver à l’infiniment petit, tout aussi structuré. Mes œuvres doivent interpeller, soulever des questions. Or, les images du cerveau produites par le BIC soutiennent ce questionnement. Pourquoi produit-on des actions imparfaites, si notre cerveau est si parfaitement construit? J’apporte une dimension émotionnelle et poétique au travail scientifique. Pour moi, l’innovation se situe dans l’humain, le spirituel.

 

Vernissage de l'exposition le 24 mars 2017, présentation de l'auteur par Daniel Choquet, directeur du BIC

 

 Ci dessus (détail, cliquez pour agrandir) Une carte transparente, transgénique, blanchissement de la matière. Le vide nous améne à se demander: a qui appartient cette matière ? 

 

 

(détail) Solitude Lumineuse , un rythme soutenu, une danse en solo. Puni de compagnie cellulaire, manque de synapse, l'ailleurs est souhaitable, du au fait que mes dendrites ne trouvent aucun contact. Alors allons là bas! la lumière est en moi.

 

(détail) Les Romantiques: la recherche dans les zones et couloirs migratoires se mobilise avec pour seul repaire la perfection des formes et l'équilibre du grand livre de la nature, alors que notre perception apporte le déséquilibre par l'asymétrie de nos ressentis sociaux.

 

 (détail) Parallèles et Différences: Seul le mammifère ne régénère pas son ouïe. L'oreille interne influence proche représente l'équilibre. Ils sont des animaux fantastiques. L'un est mammifère , l'autre se régénère ! La cohabitation est une échange révolutionnaire, codifiant la symbiose, ainsi nait le ciment de leur monde infini.


Daniel Choquet et Laurent Chiffoleau dans le hall  du  nouveau bâtiment Neurocampus