Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

Laurent Groc: Prix Marcel Dassault

système immunitaire et schizophrénie: les liaisons dangereuses

Le 9 décembre 2015

Laurent Groc / Lauréat du Prix Marcel Dassault 2015, catégorie "Projet d'innovation"
le Prix Dassault: le plus grand prix d'innovation en France pour les maladies mentales


 Le Prix "Projet d'innovation" soutient une équipe de recherche du réseau de la Fondation FondaMental pour ses travaux permettant de faire avancer les connaissances ou le traitement des maladies mentales. Il est attribué cette année au Dr Laurent Groc, directeur de recherche au CNRS à l’Institut Interdisciplinaire de Neurosciences (Université de Bordeaux), pour ses travaux sur le fonctionnement des récepteurs neuronaux qui ont permis d’établir un lien entre l’apparition des troubles psychotiques et des altérations du système immunitaire et font espérer l’identification de nouvelles voies thérapeutiques.

Sur le  Journal Le Point
Il existe des « liaisons dangereuses » entre le dérèglement du système immunitaire et certaines affections psychiatriques. C'est ainsi que le Dr Laurent Groc, directeur de recherche au CNRS à l'Institut interdisciplinaire de neurosciences (Université de Bordeaux), a commencé les explications sur ces travaux qui ont été récompensés lundi par le prix Marcel Dassault* pour la recherche sur les maladies mentales (Prix « Projet d'innovation »). Son équipe appartient au réseau de la fondation FondaMental, menée avec beaucoup d'énergie et de ténacité par le Pr Marion Leboyer.

Neurophysiologiste de formation, Laurent Groc est à la tête de l'équipe "Développement et adaptation des circuits neuronaux". Le cœur de son activité de recherche consiste à décrypter, à l'aide d'outils innovants, les mécanismes cellulaires et moléculaires impliqués dans le développement physiologique des connexions neuronales ainsi que dans des troubles neuropsychiatriques majeurs comme la schizophrénie. « Les premiers liens entre le système immunitaire et les maladies mentales ont été établis chez un patient qui a développé une psychose, ressemblant fort à une forme de schizophrénie, à la suite d'une encéphalite d'origine infectieuse », rappelle-t-il.
Laurent Groc prend l'exemple de l'automobile. « Les laboratoires ont d'abord tenté de contrer les effets des auto-anticorps en agissant sur les récepteurs. Mais ce n'est pas en boostant le moteur que la voiture nous amène à destination, si elle ne connaît pas le chemin. Aujourd'hui, nous travaillons sur le GPS, pour que l'info emprunte le bon itinéraire. Lire la suite sur Le Point.fr


FondaMental

Le Groupe Dassault s'engage depuis 2012 auprès de la Fondation FondaMental pour soutenir la recherche sur les maladies mentales, à travers la création d'un Prix.


Le Prix Marcel Dassault pour la recherche sur les maladies mentales, doté de 300.000 euros par an, distingue deux catégories: la catégorie "Chercheur de l'année" et
un "Projet d'innovation".

 

Ouvert aux équipes membres du Réseau de la Fondation FondaMental pour la catégorie « "Projet d'innovation" et à tous les chercheurs en psychiatrie pour la catégorie "Chercheur de l'année", ce Prix consacre l'engagement d'un grand groupe industriel français en faveur d'un enjeu majeur de santé publique méconnu et largement sous-estimé en France.

 


Rappelons que Bordeaux Neurocampus truste les prix Marcel Dassault !  en 2014: Le Professeur Joël SWENDSEN
était le Lauréat du Prix, catégorie Chercheur de l'année , DR CNRS à Bordeaux, codirige l'équipe en "Cognition Humaine et Neuroimagerie" à l'INCIA catégorie "Chercheur de l'année" pour l’importance de ses travaux, annonciateurs d’une révolution méthodologique via les technologies mobiles, tant en ce qui concerne l’évaluation, la compréhension et la prise en charge des troubles psychiatriques les plus sévères et les plus fréquents.