Aller au contenuAller au menuAller à la recherche

“Negative Results : Un nouveau journal entièrement dédié aux études négatives.”

Comment est née cette aventure que certains jugeront, peut-être, utopiste ?

Le 2 novembre 2016

http://www.negative-results.org/

Quatre scientifiques français viennent de créer le journal Negative Results.
est entièrement dédié à la publication de résultats négatifs dans tous les champs de la biologie du vivant, du fondamental aux essais cliniques. En pratique, le site est opérationnel depuis le 15 août. Les frais de soumission sont peu élevés (environ 10 fois moins importants que dans les revues classiques) et les résultats peuvent être entrés facilement sur le site à l’aide d’un formulaire standard. 

Des personnalités d’envergure internationale ont rejoint notre comité éditorial et garantissent, à nos côtés, la qualité des publications qui seront mises en ligne. Ainsi le neuroscientifique George Perry, de l’université du Texas à San Antonio (États-Unis), l’un des chercheurs les plus reconnus à l’échelle mondiale sur la maladie d’Alzheimer
s’est spontanément proposé pour en être membre, tout comme le néphrologue de l’université de Columbia à New York, Simone Sanna-Cherchi. Le site est opérationnel depuis le 15 août, le compte Twitter ouvert et les premiers articles, attendus d’ici la fin de l’année.

Comment est née cette aventure que certains jugeront, peut-être, utopiste ? Il y a de cela un an, nous nous sommes retrouvés, tous les quatre, dans les rangées d’un amphithéâtre de l’université Pierre et Marie Curie, à Paris. Une collègue y soutenait sa thèse de doctorat. Dans notre discipline, une thèse représente trois années d’un travail acharné passé entre la paillasse du laboratoire et l’écran d’ordinateur au bureau. Il s’agit de vérifier l’hypothèse posée initialement, laquelle se ramifie très vite en une multitude de sous hypothèses qu’il faut tester une par une. L’ensemble de ces expérimentations doit nécessairement aboutir à des publications scientifiques, si l’étudiant en doctorat veut obtenir la reconnaissance de la communauté scientifique et faire progresser les connaissances. La suite de sa carrière en dépend largement.

Ce jour-là, la futur docteur en biologie a été félicitée par l’ensemble du jury. Mais le croirez-vous : en dépit de la qualité de son travail de recherche, elle n’avait pas réussi à publier un seul article dans des revues à comité de lecture, c’est à dire avec validation par les pairs. La raison étant que les résultats auxquels elle avait abouti ne confirmaient pas son hypothèse de départ. Elle avait invalidé son hypothèse, autrement dit démontré que celle-ci était fausse.....suite...



Dear readers of Negative Results,

We are pleased to introduce you to Negative Results, a journal that publishes articles that challenge current knowledge, existing models, and tenets. The articles are based on rigorous, and well-documented results that do not support these models or even refute them. Scientists usually communicate their findings by publishing results in specialized peer-reviewed journals. However negative findings – those that do not agree with what the researchers hypothesized – are often disregarded, neglected and therefore not put forward for publication. The stigma surrounding negative findings means that they are a low priority for publication.

This raises a major issue: if results are not reported (positive or negative) then concepts that are untrue or incomplete are never corrected, despite their potentially dire consequences. Ignoring the vast information source that is negative results is troublesome in several ways: i/ by skewing the scientific literature by only including chosen pieces of information and ii/ by causing a huge waste of time and resources.

The issues surrounding the negative finding culture are certainly gaining traction. Nonetheless, publication bias is still an issue, indicating that a shift in the scientific culture is required. We at the Negative Results believe that we can make a difference and reverse this pernicious trend by demonstrating the importance of disseminating all results while still maintaining the higher standards of excellence at the journal and in the scientific literature. ...http://www.negative-results.org/